Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Communiqué du Parti Communiste d’Inde (maoïste) sur le face-à-face de Malkangiri by CSR Inde

102_0019

Nous publions ici la traduction du communiqué du Parti Communiste d’Inde (maoïste) sur le massacre de Malkangiri (voir notre communiqué Solidarité avec la Guerre Populaire en Inde ! )

PC maoïste


Communiqué par Jagabandhu, porte-parole du PCI(m), comité zonal spécial de la frontière Andhra-Odisha

Les communiqués de la police sur l’attaque commune des polices d’Andhra et d’Odisha contre notre camp près du village de Ramaguda dans le district de Malkangiri en Odisha le 24 octobre et le massacre de 31 de nos camarades, trompent le peuple car ils ne disent pas la vérité sur ce qu’il s’est vraiment passé. Nous avons tardé à partager les faits car nous sommes complètement encerclés par la police.

Ce qu’il s’est passé est que notre patrouille a atteint le village de Ramagua le 23 octobre au matin et a monté son camp. Nous avons également passé la nuit près du village. Au matin du jour suivant, des villageois ont vu la police se diriger vers notre camp et ont essayé de nous prévenir mais la police les a arrêtés pour les empêcher de le faire. Alors que nous faisions l’appel à 6 heures du matin, la police s’approcha de notre camp par deux côtés. Notre armée de guérilla populaire de libération se mit en position et commença à faire feu. De jeunes Adivasis non-armés, hommes et femmes du village voisin qui étaient avec nous à ce moment là, ont commencé à courrir en direction du village. La police a tiré aveuglément sur ceux qui courraient et aussi sur des Adivasis qui pêchaient dans la rivière prsè du camp, et en a tué certains. De nombreux Adivasis furent blessés par les échanges de tirs et certains furent arrêtés vivants. Notre patrouille pu se retirer du camp et nous n’avons pas subi de pertes à ce moment là. (suite)



L’Inde annonce la date de sortie de son nouveau missile hypersonique by CSR Inde

Le principal intérêt du nouveau missile hypersonique résiderait en ceci qu’il serait capable de percer n’importe quel bouclier antimissile.

BrahMos

Le missile hypersonique BrahMos est un des projets militaires russo-indiens les plus ambitieux. La Russie a récemment testé son missile hypersonique Zircon qui ressemble beaucoup au futur missile russo-indien.

Selon le vice-président de la société BrahMos Aerospace,  Praveen Pathak, le premier exemplaire du missile hypersonique russo-indien BrahMos pourrait voir le jour dès 2024 et les travaux de construction débuteraient en 2022. Actuellement, l’Inde et la Russie examinent plusieurs versions du missile. Il est évident que les constructeurs entendent se servir de l’expérience acquise lors de l’exploitation du missile supersonique PJ-10 BrahMos, avec comme objectif de lui faire atteindre la vitesse de 4 M.

Mais attention à ne pas confondre les deux générations de missile BrahMos, une différence technologique importante existant entre les deux.

Le principal intérêt du nouveau missile hypersonique résiderait en ceci qu’il serait capable de percer n’importe quel bouclier antimissile.

Le BrahMos (PJ-10) est un missile de croisière à deux étages avec un premier étage de lancement à combustible solide qui le propulse à une vitesse supersonique, puis se détache. Le missile a une portée maximale de 290 km et durant tout son vol il maintient une vitesse supersonique. L’altitude de vol est comprise dans une fourchette de 15 km à 10 m. Le missile est doté d’une ogive conventionnelle dont le poids est compris entre 200 et 300 kg. Le missile a une configuration identique pour les systèmes de lancement terrestres, maritimes et sous-marins.

Source



Que fait la France en Inde? by CSR Inde

Remise de la Légion d’Honneur au Général d’armée JJ Singh

L’ambassadeur de France en Inde, Son Excellence M. François Richier, a remis, le 11 avril 2016, les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur au Général d’armée Joginder Jaswant Singh, ancien chef d’état-major de l’armée de terre de l’Inde.

Highest French Distinction “Officer of the Legion of Honour” conferred on General JJ Singh

New Delhi, le 18 avril 2016

Cette décoration vient en reconnaissance de son rôle central joué dans la modernisation de l’armée indienne et de son action en faveur du développement des échanges entre les armées indiennes et françaises, permettant d’atteindre des niveaux de coopération et d’interopérabilité sans précédent, et permettant également de créer des liens profonds et de favoriser la compréhension mutuelle entre l’Inde et la France.

Communiqué de l’ambassade de France en Inde



Le sous-marin indien Kalvari effectue ses essais à la mer mais n’a pas d’armement by CSR Inde

Afficher l'image d'origine

16 ans après la dernière mise en service d’un sous-marin, la marine indienne devrait admettre au service actif, d’ici la fin de l’année, le premier exemplaire d’une nouvelle classe de sous-marins classiques. Mais, pendant un certain temps, ces sous-marins n’auront pas d’armement principal, leurs torpilles, dont l’achat est bloqué depuis des années par des allégations de malversation.

Le Kalvari, le premier sous-marin de la classe Scorpène (Projet-75) de la marine indienne, a appareillé dimanche du port de Mumbai pour commencer ses essais à la mer. Il devrait être admis au service actif en septembre.

Pourtant, l’achat de torpilles lourdes auprès de Whitehead Alenia Sistemi Subacquel, une société italienne filiale de Finmeccanica, est bloqué depuis des années en raison de malversations lors d’un contrat d’achat d’hélicoptères. Depuis, la société italienne et toutes ses filiales sont bannies en Inde.

Cependant, les sous-marins ne seront pas entièrement désarmés : ils disposeront tout de même de mines et de missiles anti-navire Exocet.

Source



Inde : opération antiguérilla des paramilitaires signifie surtout meurtre de villageois by CSR Inde

L’unité anti-guérilla Cobra de la CRPF a mené un raid contre une zone libérée maoïste à Sukma, dans le South Chhattisgarh. Elle revendique avoir tué onze maoïstes, dont un commandant de compagnie et un responsable administratif, pour une perte de trois paramilitaires tués et 13 blessés. Le raid visait de plus hauts dirigeants de l’insurrection maoïstes comme Ramanna, le secrétaire du Comité spécial zonal du Dandakaranya, ou Hidma, le commandant du bataillon local de l’Armée Populaire de Guérilla de Libération. L’opération a été écourté en raison des pertes et des difficultés : les paramilitaires ont dû battre  retraite jusqu’à Kistaram, où l’Indian Air Force avait placé des hélicoptères Mi17 pour les évacuer.

Les maoïstes ont publié une brochure de quatre pages publié dénonçant les massacres de la police locale et de la CRPF dans la région. Les maoïstes y reconnaissent, en janvier et février, la perte de huit des leurs, mais indiquent que 40 autres personnes tués par les policiers et les paramilitaires étaient des villageois étrangers à l’insurrection. La police locale elle-même conteste le bilan présenté par la CRPF. Il semble en outre que plusieurs paramilitaires aient été touchés par des tirs amis…

http://indiatoday.intoday.in/embed/irx8uf7js0

Source


Inde: des villageois du Bastar forcés de se rendre en tant que « Naxalites » by CSR Inde
2 mars 2016, 4:31
Filed under: Actualités d'Inde, Massacres de l'armée indienne, Minorités, Répression | Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le Parti communiste (maoïste) de l’Inde interdit a déclaré qu’au nom des opérations anti-maoïstes « des hommes de main et des éléments anti-sociaux » créent des ravages dans la région du Bastar au Chhattisgarh

Un communiqué de presse publié récemment par Mohan, le nouveau secrétaire du comité de division du sud Bastar du PCI (maoïste), a également affirmé que les récentes attaques contre les militants des droits humains et les journalistes du Bastar avaient été orchestrées à la demande des groupes d’extrême-droite.

« Les atrocités sur les populations tribales du Bastar sont à leur apogée en raison de la politique menée par le gouvernement BJP destinée à piller les minéraux et les terres des tribus du Bastar. Tout cela s’inscrit dans un grand complot visant à transformer les tribaux indigènes en sans terres. Des femmes tribales ont subi des viols collectifs. », dit le communiqué de Mohan, qui a remplacé le dirigeant Ganesh Uike comme secrétaire du comité de division du sud Bastar du PCI (maoïste).

Il a aussi déclaré : « Des civils innocents sont tués et stigmatisés comme maoïstes et de la propagande est menée dans les médias. Les villageois des zones intérieures sont menacés d’arrestations et sont forcés de se rendre en tant que « maoïstes ».

Le dirigeant maoïste a également affirmé que, le 19 février dans le village Hurra du Bastar, la police a tué un enfant de huit ans. Tout en appelant la population du Bastar à condamner les attaques contre les militants des droits humains et les journalistes, le dirigeant maoïste a demandé au gouvernement de dissoudre la District Reserve Guard (DRG), une unité spéciale anti-maoïste de la police du Bastar récemment formée, composée en grande partie de jeunes tribaux locaux.

Les atrocités sur les populations tribales sont à leur apogée en raison de la politique du gouvernement BJP visant à piller les minéraux

Mohan, CPI (M)

Source

d’autres articles sur les fausses redditions de maoïstes:

Opérations Anti-maoïstes dans le Chhattisgarh: réussites et proclamations de succès – Analyse

Enquête de terrain: La vérité sur les récentes redditions de maoïstes au Chhattisgarh

Odisha, une «reddition maoïste» qui ne colle pas !

Sombres jours dans la zone libérée du Bastar



L’Inde premier importateur d’armes au monde! by CSR Inde
importation d'armes de l'IndeL’Inde, à elle seule regroupe 14% du total des importations d’armes dans le monde sur 2011-2015



%d blogueurs aiment cette page :