Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Safran : Création d’une joint-venture avec HAL en Inde pour fournir l’armée indienne by CSR Inde

Afficher l'image d'origineSafran Helicopter Engines et Hindustan Aeronautics annoncent la création d’un centre de maintenance en Inde pour les moteurs d’hélicoptères d’opérateurs en Inde et dans les pays environnants. Cette joint-venture sera inaugurée dans les prochains mois.

Ce centre réalisera des opérations de révision, maintenance et réparation (MRO) pour les moteurs d’hélicoptères TM333 et Shakti, installés sur des hélicoptères HAL.

Avec une flotte dépassant les 1 000 moteurs, dont 250 TM333 et 250 Shakti, les forces militaires indiennes sont l’un des plus importants opérateurs de moteurs d’hélicoptères de Safran.

« Cette coentreprise est une nouvelle étape dans la longue et fructueuse collaboration entre Safran Helicopter Engines et HAL. Ensemble, nous nous engageons à fournir des prestations de service après-vente de haute qualité en Inde et dans les pays environnants », a déclaré Bruno Even, Président de Safran Helicopter Engines.

Afficher l'image d'origine

Bruno Even, Président de Safran Helicopter Engines

Source



Que fait la France en Inde? by CSR Inde

Remise de la Légion d’Honneur à Ratan Tata

L’ambassadeur de France en Inde, Son Excellence M. François Richier, a remis, le 18 mars 2016, les insignes de Commandeur de la Légion d’Honneur à Ratan Tata, Président émérite de Tata Sons.

H.E. Mr François Richier, Ambassador of France to India, today conferred the highest French civilian distinction, Commandeur de la Légion d’Honneur (Commander of the Legion of Honour) on Shri Ratan Tata.

New Delhi, le 18 mars 2016

Cette décoration vient en reconnaissance du leadership exceptionnel dont on a fait preuve M. Tata, permettant de faire du groupe Tata un groupe mondialisé et constamment classé parmi par les marques les plus respectées.
Son esprit visionnaire a permis le développement des industries en Inde et à l’étranger, y compris en France où le groupe a réalisé un certain nombre d’investissements importants, notamment dans les domaines de l’industrie de l’acier et des technologies de l’information.

Communiqué de l’ambassade de France en Inde

D’autres articles sur les crimes du groupe Tata: ici, ici, , , là et



Impérialisme français: Accorhotels veut ouvrir 80 hôtels en Inde d’ici 2020 by CSR Inde

Accor Chambre Inde

Rien que cette année, Accorhotels va inaugurer 10 nouveaux hôtels en Inde…

L’expansion en 2016 sera focalisée sur la marque ibis avec 5 nouveaux hôtels portant ce label dont l’ibis Hyderabad Hitech City et l’ibis Styles Goa Calangute (ouvrant en août).

Le groupe inaugurera également le Bheemli Ressort Managed by Accorhotels à Visakhapatnam le mois prochain et a ouvert le Grand Mercure à Mysore le mois passé.

«En Inde, les aires métropolitaines sont des zones importantes pour nous. Il y a plusieurs marchés à notre point de vue. Dans les viles avec une activité économique importante nous serons présents via les marques ibis, Mercure ou Novotel» a précisé Vivek Badrinath, CEO d’Accorhotels.

Source



L’Inde pourrait équiper ses sous-marins Scorpène de torpilles françaises F21 by CSR Inde

Le gouvernement indien a abandonné l’appel d’offres lancé pour l’achat de 98 torpilles destinées aux sous-marins Scorpène. L’appel d’offres avait été remporté par une filiale du groupe italien Finmeccanica, écarté pour des allégations de corruption.

JPEG - 186.2 ko
Des ingénieurs et ouvriers du chant naval Mazagon Dock Ltd. de Mumbai lors de la sortie du hall de construction du premier sous-marin Scorpene indien

La décision du gouvernement signifie que le groupe Finmeccanica et ses filiales ne pourront pas participer au nouvel appel d’offres qui sera probablement lancé.

Le gouvernement pourrait aussi décidé d’acheter directement des torpilles compte-tenu de la « nécessité critique » : le premier sous-marin devrait être livré à la marine indienne à la fin septembre.

Selon des sources internes, l’Inde s’intéresse aux torpilles SeaHake d’Atlas Elektronik et F21 françaises. Cet achat pourrait éventuellement devenir un programme « Make in India » puisque d’autres projets de construction de sous-marins en auraient aussi besoin.

Les torpilles Black Shark sont fabriquées par Whitehead Alenia Sistemi Subacquei (WASS), une filiale de Finmeccanica. WASS a remporté l’appel d’offres mais celui-ci est bloqué depuis des années en raison de plusieurs controverses, dont des allégations de corruption.

La marine indienne a poussé pour sa signature, citant des raisons de « nécessité opérationnelle ». Mais le ministre de la défense, Manohar Parrikar, a décidé de trouver un autre modèle.

Si la question n’est résolue rapidement, le premier sous-marin Scorpène pourrait être admis au service actif sans son armement principal. Les sous-marins Scorpène indiens ont été adaptés pour intégrer le système de contrôle des torpilles Black Shark. Changer le type de torpilles ne coûterait pas seulement plus cher, cela impliquerait aussi un important retard.

Source



Renault prépare trois nouvelles voitures ultra low-cost en Inde by CSR Inde

La Kwid de Rebault aura bientôt trois petites soeurs low-cost en Inde, selon l'Economic Times.

Renault prévoit de lancer au moins trois nouvelles voitures ultra low-cost en Inde au cours des trois prochaines années.

Ces modèles seront développés dans le sillage de la petite Kwid, rapporte mercredi l’Economic Times.

« Nous allons travailler sur des segments où nous ne sommes pas présents », déclare Sumit Sawhney, directeur général de Renault en Inde, cité par l’Economic Times, sans plus de précision sur les modèles envisagés.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de Renault.

Des modèles plus grands et plus puissants que la Kwid 

Selon le journal, outre une version un peu plus puissante de la Kwid lancée en 2015, trois modèles à moins de 800 000 roupies (10 000 euros) sont prévus : un monospace, une berline de moins de quatre mètres et un SUV compact.

Tous seront développés sur une variante de la plateforme ultra low cost CMF-A inaugurée par Kwid, et baptisée CMF-A+ car elle pourra supporter des silhouettes plus grandes et des moteurs plus lourds. Renault tente ici de reproduire le succès de sa gamme low cost Dacia, grâce notamment à un réseau de fournisseurs créé de toutes pièces en Inde.

Lors du lancement de Kwid, le PDG du groupe Carlos Ghosn avait annoncé un objectif de 5 % de part de marché pour la marque au losange en Inde, contre 1,5 % à l’époque.

Le marché indien, dominé par Maruti Suzuki et Hyundai Motor, doit également servir de tremplin pour les véhicules ultra low cost du groupe dans d’autres pays émergents, comme le Brésil où Kwid va également être produit.

Source



Urgo s’internationalise et part à la conquête de Inde by CSR Inde

URGO

Si Urgo est une marque bien implantée en France et en Europe, cette notoriété n’est pas encore aussi forte dans le reste du monde. Le groupe international français a décidé de renforcer sa présence en Asie et s’implante en Inde.

Le groupe Urgo, basé à Chenôve, vient de conclure une prise de participation dans la société familiale indienne Eucare dans l’idée de former un partenariat stratégique. Il accroît ainsi sa présence en Asie. Le groupe rassemble 2 800 collaborateurs et pèse 620 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il est reconnu pour ses compétences dans les domaines de la santé et du bien-être et, surtout, est considéré comme étant l’un des experts mondiaux de la cicatrisation avancée.

La société Eucare, spécialisée dans le traitement des plaies, est, quant à elle, l’un des acteurs locaux les plus reconnus. Implantée à Chennai (sur la côte est de l’Inde), l’entreprise emploie 140 personnes et réalise un chiffre d’affaires de deux millions d’euros. Initialement experte des produits pour le traitement des brûlures, elle s’est depuis développée dans le domaine de la cicatrisation de plaies profondes.

Cette prise de participation du groupe Urgo répond à trois objectifs. Sa volonté est à la fois de renforcer la position d’Eucare sur le marché indien, tout en introduisant dans le pays ses technologies médicales innovantes et, notamment, ses produits de cicatrisation des ulcères causés par le diabète. Enfin, le groupe souhaite apporter son savoir-faire en termes de soin et offrir des possibilités de formation.

Source



Impérialisme français: Thales va développer avec l’Inde la conduite de tir PHAROS by CSR Inde

A l’occasion du salon Defexpo 2016, Thales et BEL-Thales Systems Limited (BTSL), joint-venture formée par Bharat Electronics Limited (BEL) et Thales, ont signé un accord de partenariat pour le co-développement du radar de conduite de tir PHAROS.

Conçu pour la conduite de tir canon et missile, PHAROS assurera la protection des forces face à des cibles aériennes et de surface très rapides, hautement manoeuvrantes et de petite taille y compris lors de missions littorales. Ce système de poursuite multi-cible sera capable en outre de contrôler simultanément l’engagement des cibles et la conduite de munitions guidées par tous temps.

Le co-développement de PHAROS renforcera la coopération entre Thales et BTSL dans le domaine des technologies ultra innovantes. BTSL sera en charge de la conception mécanique et du traitement des données du radar, tandis que Thales sera responsable de la conception et de la production de l’antenne du radar.

BTSL réalisera sa production à Bangalore. Cet accord de co-développement entre Thales et BTSL s’inscrit dans la continuité de la politique « Make in India » lancée par le gouvernement indien.

Le radar PHAROS sera destiné aussi bien au marché indien qu’à l’international

« Nous sommes ravis de travailler en étroite collaboration avec BTSL pour le développement de PHAROS, nouveau radar de conduite de tir conçu pour répondre aussi bien aux besoins du marché indien qu’à l’international. Au-delà d’un simple partenariat de co-développement, cette coopération stratégique réaffirme notre engagement vis-à-vis de l’Inde et renforce notre adhésion au plan d’industrialisation ‘Make in India’ » déclare Serge Adrian, Senior Vice-Président de l’activité Radars de surface chez Thales.

A propos de PHAROS

PHAROS est un radar de poursuite pour la conduite de tir canon et missile. La capacité d’orientation électronique de son faisceau permet la poursuite d’objectifs multiples et le contrôle intégré de munitions guidées. PHAROS permet de contrôler n’importe quel type de canon de calibre moyen, allant de 30 à 76 mm, pour des applications aussi bien navales que terrestres. Il assure la protection des forces face à des cibles aériennes et de surface très rapides, hautement manoeuvrantes et de petite taille.

Source




%d blogueurs aiment cette page :