Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Communiqué du Parti Communiste d’Inde (maoïste) sur le face-à-face de Malkangiri by CSR Inde

102_0019

Nous publions ici la traduction du communiqué du Parti Communiste d’Inde (maoïste) sur le massacre de Malkangiri (voir notre communiqué Solidarité avec la Guerre Populaire en Inde ! )

PC maoïste


Communiqué par Jagabandhu, porte-parole du PCI(m), comité zonal spécial de la frontière Andhra-Odisha

Les communiqués de la police sur l’attaque commune des polices d’Andhra et d’Odisha contre notre camp près du village de Ramaguda dans le district de Malkangiri en Odisha le 24 octobre et le massacre de 31 de nos camarades, trompent le peuple car ils ne disent pas la vérité sur ce qu’il s’est vraiment passé. Nous avons tardé à partager les faits car nous sommes complètement encerclés par la police.

Ce qu’il s’est passé est que notre patrouille a atteint le village de Ramagua le 23 octobre au matin et a monté son camp. Nous avons également passé la nuit près du village. Au matin du jour suivant, des villageois ont vu la police se diriger vers notre camp et ont essayé de nous prévenir mais la police les a arrêtés pour les empêcher de le faire. Alors que nous faisions l’appel à 6 heures du matin, la police s’approcha de notre camp par deux côtés. Notre armée de guérilla populaire de libération se mit en position et commença à faire feu. De jeunes Adivasis non-armés, hommes et femmes du village voisin qui étaient avec nous à ce moment là, ont commencé à courrir en direction du village. La police a tiré aveuglément sur ceux qui courraient et aussi sur des Adivasis qui pêchaient dans la rivière prsè du camp, et en a tué certains. De nombreux Adivasis furent blessés par les échanges de tirs et certains furent arrêtés vivants. Notre patrouille pu se retirer du camp et nous n’avons pas subi de pertes à ce moment là. (suite)

Publicités


L’Inde annonce la date de sortie de son nouveau missile hypersonique by CSR Inde

Le principal intérêt du nouveau missile hypersonique résiderait en ceci qu’il serait capable de percer n’importe quel bouclier antimissile.

BrahMos

Le missile hypersonique BrahMos est un des projets militaires russo-indiens les plus ambitieux. La Russie a récemment testé son missile hypersonique Zircon qui ressemble beaucoup au futur missile russo-indien.

Selon le vice-président de la société BrahMos Aerospace,  Praveen Pathak, le premier exemplaire du missile hypersonique russo-indien BrahMos pourrait voir le jour dès 2024 et les travaux de construction débuteraient en 2022. Actuellement, l’Inde et la Russie examinent plusieurs versions du missile. Il est évident que les constructeurs entendent se servir de l’expérience acquise lors de l’exploitation du missile supersonique PJ-10 BrahMos, avec comme objectif de lui faire atteindre la vitesse de 4 M.

Mais attention à ne pas confondre les deux générations de missile BrahMos, une différence technologique importante existant entre les deux.

Le principal intérêt du nouveau missile hypersonique résiderait en ceci qu’il serait capable de percer n’importe quel bouclier antimissile.

Le BrahMos (PJ-10) est un missile de croisière à deux étages avec un premier étage de lancement à combustible solide qui le propulse à une vitesse supersonique, puis se détache. Le missile a une portée maximale de 290 km et durant tout son vol il maintient une vitesse supersonique. L’altitude de vol est comprise dans une fourchette de 15 km à 10 m. Le missile est doté d’une ogive conventionnelle dont le poids est compris entre 200 et 300 kg. Le missile a une configuration identique pour les systèmes de lancement terrestres, maritimes et sous-marins.

Source



L’Inde compte 18 millions d’esclaves by CSR Inde

Un rapport dénonce le phénomène du travail forcé et sans salaire dans le troisième marché économique d’Asie.

A travers le monde, près de 46 millions d'individus sont tenus en esclavage, selon ce rapport. «L'Asie fournit de la main d'oeuvre sans formation pour la production de l'industrie globalisée de l'alimentation, des vêtements et de la technologie», dénonce l'ONG.

A travers le monde, près de 46 millions d’individus sont tenus en esclavage, selon ce rapport. «L’Asie fournit de la main d’oeuvre sans formation pour la production de l’industrie globalisée de l’alimentation, des vêtements et de la technologie», dénonce l’ONG.

Un peu plus de 18 millions de personnes sont victimes d’esclavage dans le sous-continent indien, selon l’Index global d’esclavage de l’ONG australienne Walk Free Foundation. Les secteurs de l’économie concernés sont le travail domestique, la construction, l’agriculture, la pêche, la mendicité et l’industrie du sexe.

«Le phénomène de l’esclavage en Inde est lié à la pauvreté mais aussi à des inégalités sociales très fortes entre genres, castes ou tribus», explique l’ONG. Le rapport souligne que les domestiques sont particulièrement vulnérables, qui «travaillent dans des lieux privés, hors de portée de toute régulation».

Source



Nouvelle usine de Suzuki en Inde en 2017 by CSR Inde

Suzuki a indiqué que sa nouvelle usine indienne, en cours de construction dans l’Etat du Gujarat, serait opérationnelle comme prévu l’année prochaine. Il s’agira de la première usine détenue à part entière par le constructeur en Inde. Elle offrira initialement une capacité de production de 250 000 véhicules par an.

Suzuki estime que l’Inde sera son principal pôle de croissance au cours des prochaines années. La production du constructeur dans le pays atteindra 2 millions d’unités à l’horizon 2022, contre 1,4 million actuellement.

Source

Sur Suzuki Maruti



Business: Le FC Barcelone compte ouvrir une nouvelle école de football en Inde by CSR Inde

contrat équipementier fc barcelone

Déjà présent en Inde via l’ouverture d’une première école de football à New Delhi, le FC Barcelone a décidé d’intensifier sa présence dans ce pays en prévoyant l’extension de son programme FCB Escola. Via l’ouverture d’une nouvelle école, le club catalan espère parvenir à attirer de nouveaux partenaires commerciaux en provenance de cette région. Explications…

Après les tournées estivales et les stratégies dédiées développées sur les réseaux sociaux, les clubs européens ont depuis quelques années franchi une nouvelle étape dans leur quête d’internationalisation en ouvrant des écoles de football aux quatre coins de la planète. Alors que la plupart des grands clubs utilisent actuellement ce procédé pour développer leur marque sur le territoire chinois, le FC Barcelone va beaucoup plus loin en quadrillant tous les marchés stratégiques via son programme FCB Escola.

Aujourd’hui, le club catalan possède une vingtaine d’écoles de football ouvertes ou en projet réparties sur tous les continents. Rio de Janeiro, Istanbul, Singapour, Le Caire, Lagos, Dubai, Toronto, Wuhan, Lima, Charlotte… tous les marchés au sein desquels le FC Barcelone souhaite construire une stratégie durable de développement de sa marque possèdent aujourd’hui une école de football estampillée FC Barcelone.

Néanmoins, face au succès rencontré par le programme, la direction du club catalan ne compte pas en rester là et elle prévoit plusieurs nouveaux déploiements lors des mois à venir. Après avoir dévoilé au mois de mai dernier le projet d’une implantation à Moscou pour surfer sur l’organisation du Mondial 2018, le club catalan a validé à l’issue de son dernier conseil d’administration la construction d’une nouvelle école en Inde.

Après avoir déjà ouvert une première école de football à New Delhi, le FC Barcelone souhaite renforcer son implantation sur un marché indien s’intéressant de plus en plus au football en ouvrant une académie à Bombay. L’intégralité du projet devrait être dévoilée au mois septembre prochain.

Le renforcement de l’implantation du club en Inde n’est pas une surprise. Face au véritable carton populaire rencontré par l’Indian Super League – l’édition 2015 a réuni plus de 26 000 spectateurs de moyenne et la phase de play-off a flirté avec la barre des 30 000 – de plus en plus de clubs européens étudient des projets concrets d’implantation dans ce pays. Au mois de janvier dernier, une délégation du PSG conduite par Frédéric Longuépée a notamment accompagné François Hollande lors de son voyage réalisé en Inde.

Actuellement, le FC Barcelone possède déjà une forte notoriété en Inde. Sur sa page officielle Facebook, le club catalan réunit près de 3,4 millions de fans en provenance de ce pays, constituant sa cinquième communauté sur le réseau social. A travers le déploiement d’une nouvelle école permettant à davantage de jeunes Indiens d’accéder à la pratique du football, le FC Barcelone espère parvenir à terme à transformer sa notoriété en succès commerciaux. A la recherche actuellement d’un nouveau sponsor maillot, le club catalan pourrait peut-être trouver son bonheur sur un marché où Lionel Messi a déjà conclu un lucratif accord commercial avec Tata Motors.

Source



Impérialisme français: Accorhotels veut ouvrir 80 hôtels en Inde d’ici 2020 by CSR Inde

Accor Chambre Inde

Rien que cette année, Accorhotels va inaugurer 10 nouveaux hôtels en Inde…

L’expansion en 2016 sera focalisée sur la marque ibis avec 5 nouveaux hôtels portant ce label dont l’ibis Hyderabad Hitech City et l’ibis Styles Goa Calangute (ouvrant en août).

Le groupe inaugurera également le Bheemli Ressort Managed by Accorhotels à Visakhapatnam le mois prochain et a ouvert le Grand Mercure à Mysore le mois passé.

«En Inde, les aires métropolitaines sont des zones importantes pour nous. Il y a plusieurs marchés à notre point de vue. Dans les viles avec une activité économique importante nous serons présents via les marques ibis, Mercure ou Novotel» a précisé Vivek Badrinath, CEO d’Accorhotels.

Source



Que fait la France en Inde? by CSR Inde

Remise de la Légion d’Honneur au Général d’armée JJ Singh

L’ambassadeur de France en Inde, Son Excellence M. François Richier, a remis, le 11 avril 2016, les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur au Général d’armée Joginder Jaswant Singh, ancien chef d’état-major de l’armée de terre de l’Inde.

Highest French Distinction “Officer of the Legion of Honour” conferred on General JJ Singh

New Delhi, le 18 avril 2016

Cette décoration vient en reconnaissance de son rôle central joué dans la modernisation de l’armée indienne et de son action en faveur du développement des échanges entre les armées indiennes et françaises, permettant d’atteindre des niveaux de coopération et d’interopérabilité sans précédent, et permettant également de créer des liens profonds et de favoriser la compréhension mutuelle entre l’Inde et la France.

Communiqué de l’ambassade de France en Inde




%d blogueurs aiment cette page :