Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Cachemire: l’armée tire sur des manifestants by CSR Inde

Burhan WaniL’armée indienne a ouvert le feu hier soir (lundi soir NDLR) sur une foule de manifestants qui défilaient dans le Cachemire en dépit de l’instauration d’un couvre-feu, tuant trois personnes, a annoncé la police.

Burhan WaniHier soir, des manifestants ont bloqué une route et jeté des pierres en direction d’un convoi de l’armée. « Des scélérats ont ensuite essayé de voler des armes aux militaires et tenté d’incendier des véhicules », a dit mardi un porte-parole de la police. L’armée a alors ouvert le feu et tué deux femmes. Une troisième personne est morte à l’hôpital.Burhan Wani
Ces trois décès portent à 42 le nombre de morts depuis le début des manifestations organisées après la mort début juillet de Burhan Wani, chef de Hizb-ul Mujahideen, considéré comme le principal mouvement séparatiste de la région que l’Inde et le Pakistan se sont disputée pendant plusieurs décennies.

Source



Inde : 2 policiers tués dans une attaque au Cachemire by CSR Inde

Afficher l'image d'origine

Deux policiers, dont un officier, ont été tués le 2 juin dans une attaque perpétrée par des combattants dans le district d’Anantnag, dans la région du Cachemire.

« Les deux policiers avaient été déployés près d’un arrêt de bus à Anantnag lorsque des combattants leur ont soudainement tiré dessus, tuant les deux sur le coup, a indiqué une source sous couvert d’anonymat.

Il s’agit de la deuxième attaque de ce genre contre des forces de sécurité indiennes au cours des dernières 24 heures dans cette région, où les habitants sont appelés aux urnes le 22 juin et où la première femme ministre en chef de cet Etat septentrional, Mehbooba Mufti, cherche à être élue à l’assemblée.

Vendredi, trois membres des forces frontalières indiennes ont été tués et sept autres blessés dans la région de Bijbeharapar lors d’une embuscade lancée par des hommes armés présumés d’appartenir au groupe terroriste Hizbul Mujahideen.

Source



Inde : un policier des services secrets enlevé et exécuté par les maoïstes by CSR Inde

31slid1Avant-hier, un policier a été enlevé puis exécuté dans la région du Jharkhand, dans le nord-est du pays.

Tard dans la nuit du lundi 30 mai, un groupe de 10 à 15 maoïstes armés ont pénétré dans la maison de Badrinath Tiwari pour le kidnapper. Une lettre écrite par ceux qui se définissent « naxalistes » (du nom du village à l’origine du groupe) a été retrouvée dans la poche de la victime. Les maoïstes menacent de réserver le même sort à tous ceux qui informeraient la police de leurs actions. Récemment, 3 personnes ont été tuées par des naxalistes à la frontière entre le Jharkhand et le Bihar. Ils étaient suspectés d’informer la police sur les activités du groupe dissident.

Source voir aussi



Inde : Un policier tué par un commando maoïste by CSR Inde

Un policier a été tué jeudi lorsqu’un commando de six maoïstes a ouvert le feu sur lui pendant une cérémonie dans le village de Mauje Chhallewada dans le district de Gadchiroli (Maharashtra) en l’honneur du 125e anniversaire de B.R. Ambedkar, l’architecte de la Constitution indienne. Le commando a pu disparaitre immédiatement.

Policiers du Maharashtra

Policiers du Maharashtra

Source



Inde : deux policiers tués et 14 autres blessés dans une attaque by CSR Inde

36ca8-indeguerillanaxalite-06

Deux policiers de la Force centrale de police de réserve (CRPF) ont été tués et 14 autres blessés dans une attaque lancée par les naxalites dans l’Etat de Chhattisgarh, ont rapporté vendredi des officiels.

La fusillade a éclaté à l’intérieur des forêts du district de Sukma, à environ 392 km au sud de Raipur, chef-lieu de Chhattisgarh.

« Au Chhattisgarh, deux hommes de la CRPF ont été tués et 14 autres blessés dans l’attaque lancée par des naxalites dans le district de Sukma la nuit dernière », selon un officiel. « Une équipe de l’unité de guerre spécialisée de la CRPF et du Groupe de réserve du district (DRG) effectuait une opération de recherche à Kistaram quand ils ont été pris en embuscade par les Maoïstes près du village de Dabbamarka ».

Des officiels ont indiqué que des contingents de la CRPF et du DRG avaient répondu à cette attaque.

« La fusillade a commencé jeudi après-midi et s’est poursuivie pendant huit heures », selon des officiels.

Source



Inde : Villageois solidaires de la guérilla, un policier tué by CSR Inde

Un membre de la Special Auxiliary Police a été battu à mort et six autres policiers ont été blessés quand des villageois ont attaqué une patrouille qui venait arrêté un guérillero maoïste dans le village de Kushmahat, situé dans le district de Begusarai (Bihar). Selon le commissaire local, les policiers avaient été envoyés dans le village suspectant la présence de Bauna Sada, un membre du CPI(Maoist) sur place. Ils ont donc organisé une descente, et ont arrêté Sada. Cependant, les villageois ont immédiatement commencé à leur lancer des pierres et ont libéré le guérillero. Les policiers ont ouvert le feu sur la population. Un des policiers a été battu à mort par les villageois en colère. Six autres policiers ont été grièvement blessés et hospitalisés. La police locale a déclenché une vaste opération en représailles, et une dizaine de personnes ont été interpellées.

Membres de la Special Auxiliary Police

Membres de la Special Auxiliary Police

Source




%d blogueurs aiment cette page :