Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Cachemire: l’armée tire sur des manifestants by CSR Inde

Burhan WaniL’armée indienne a ouvert le feu hier soir (lundi soir NDLR) sur une foule de manifestants qui défilaient dans le Cachemire en dépit de l’instauration d’un couvre-feu, tuant trois personnes, a annoncé la police.

Burhan WaniHier soir, des manifestants ont bloqué une route et jeté des pierres en direction d’un convoi de l’armée. « Des scélérats ont ensuite essayé de voler des armes aux militaires et tenté d’incendier des véhicules », a dit mardi un porte-parole de la police. L’armée a alors ouvert le feu et tué deux femmes. Une troisième personne est morte à l’hôpital.Burhan Wani
Ces trois décès portent à 42 le nombre de morts depuis le début des manifestations organisées après la mort début juillet de Burhan Wani, chef de Hizb-ul Mujahideen, considéré comme le principal mouvement séparatiste de la région que l’Inde et le Pakistan se sont disputée pendant plusieurs décennies.

Source



La police de l’Odisha tue 6 villageois dont un enfant de 13 ans by CSR Inde

Six villageois, dont deux femmes et un enfant de 13 ans, ont été tués lors d’une opération anti-guérilla de la CRPF et du Groupe des Opérations Spéciales de la police de l’état de l’Odisha, à Gumutmaha. Trois autres villageois ont été blessés. Les victimes, qui voyageaient dans un auto-rickshaw, ont été criblées de balles par les paramilitaires.

Le porte parole de la police a parlé d’un accident « malheureux », et a affirmé que les paramilitaires étaient en train de combattre des guérilleros quand le rickshaw a débouché sur la route. Il a également déclaré que ses services avaient entamé les procédure d’indemnisation des victimes. Pour protester contre le meurtre des civils, les villageois ont bloqué la route nationale Gopalpur-Raipur près de Paramapanga. Ils ont exigé des compensations conséquentes pour les familles des victimes. ils exigent aussi le retrait de la CRPF de leur région.

Les villageois portant les victimes

Les villageois portant les victimes

Source



Inde : Un policier capturé par la guérilla by CSR Inde

Une quarantaine de guérilleros maoïstes ont établi un barrage sur la grande route Jagargunda-Donrapal, à hauteur du village de Polampalli (district de Sukma, état du Chhattisgarh) lundi soir. Dans l’un des véhicules contrôlés se trouvait un policier en civil, Madkam Ganga. Les maoïstes l’ont capturé et emmené avec eux.

Combattants maoïstes en Inde

Combattants maoïstes en Inde

Source



Inde : 2 policiers tués dans une attaque au Cachemire by CSR Inde

Afficher l'image d'origine

Deux policiers, dont un officier, ont été tués le 2 juin dans une attaque perpétrée par des combattants dans le district d’Anantnag, dans la région du Cachemire.

« Les deux policiers avaient été déployés près d’un arrêt de bus à Anantnag lorsque des combattants leur ont soudainement tiré dessus, tuant les deux sur le coup, a indiqué une source sous couvert d’anonymat.

Il s’agit de la deuxième attaque de ce genre contre des forces de sécurité indiennes au cours des dernières 24 heures dans cette région, où les habitants sont appelés aux urnes le 22 juin et où la première femme ministre en chef de cet Etat septentrional, Mehbooba Mufti, cherche à être élue à l’assemblée.

Vendredi, trois membres des forces frontalières indiennes ont été tués et sept autres blessés dans la région de Bijbeharapar lors d’une embuscade lancée par des hommes armés présumés d’appartenir au groupe terroriste Hizbul Mujahideen.

Source



Inde : un policier des services secrets enlevé et exécuté par les maoïstes by CSR Inde

31slid1Avant-hier, un policier a été enlevé puis exécuté dans la région du Jharkhand, dans le nord-est du pays.

Tard dans la nuit du lundi 30 mai, un groupe de 10 à 15 maoïstes armés ont pénétré dans la maison de Badrinath Tiwari pour le kidnapper. Une lettre écrite par ceux qui se définissent « naxalistes » (du nom du village à l’origine du groupe) a été retrouvée dans la poche de la victime. Les maoïstes menacent de réserver le même sort à tous ceux qui informeraient la police de leurs actions. Récemment, 3 personnes ont été tuées par des naxalistes à la frontière entre le Jharkhand et le Bihar. Ils étaient suspectés d’informer la police sur les activités du groupe dissident.

Source voir aussi



La police indienne n’a rien à envier à la police française! by CSR Inde

police en Inde



Inde : La guérilla maoïste mitraille une patrouille de paramilitaires, deux morts by CSR Inde

Un violent combat a eu lieu tôt ce matin entre une patrouille de la Border Security Force et un groupe de guérilleros maoïstes près de l’axe Chhotebethiya-Pakhanjore, dans le district de Kanker (Etat de Chhattisgarh). Les paramilitaires participaient à une opération anti-guérilla mobilisant notamment les 117e et 122e bataillons de la BSF. Quand une patrouille a atteint une rivière dans la forêt dense de Becha, les maoïstes ont ouvert un feu nourri, blessant six paramilitaires. Deux des blessés sont morts peu après et deux autres sont dans un état critique, ils ont été déplacés à l’hôpital Ramkrishna de Raipur dans un hélicoptère.

L'arrivée des paramilitaires blessés à l'hôpital de Raipur

L’arrivée des paramilitaires blessés à l’hôpital de Raipur

Source




%d blogueurs aiment cette page :