Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Inde : manifestation des ressortissants africains contre les attaques des Africains dans le pays by CSR Inde

Des ressortissants africains, pour la plupart des étudiants, ont participé lundi à une manifestation dans la capitale indienne contre le nombre croissant d’attaques contre les membres de leur communauté.

« Nous sommes réunis ici pour protester contre le nombre croissant d’attaques raciales sur nos frères », a déclaré un manifestant, exigeant la sécurité et la sûreté pour la communauté africaine en Inde. « C’est un problème grave et le gouvernement doit prendre une mesure stricte pour arrêter ces attaques ».

Le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères Vikas Swarup a fait savoir que le gouvernement a essayé de tendre la main à la communauté africaine.

« Commis au bien-être de nos frères et sœurs africains », a écrit M. Swarup sur son compte

Twitter, « assurer la sécurité et la sûreté des étudiants étrangers est une question de foi pour nous ».

Selon M. Swarup, le ministre des Affaires étrangères de l’Inde a rencontré un groupe d’étudiants africains au cours de la journée.

Les autorités indiennes ont arrêté cinq personnes en rapport avec les attaques récentes contre six Africains.

New Delhi a promis des mesures strictes contre les attaquants. Les attaques contre les ressortissants africains en Inde ont créé des tensions dans les relations entre les pays africains et l’Inde.

Le ministre indien délégué aux affaires intérieures Kiren Rijiju a déclaré lundi aux médias que si un facteur racial est trouvé dans l’un des cas d’attaques contre des ressortissants africains, des mesures strictes seraient prises à l’encontre de ses auteurs.

« Le gouvernement a pris l’affaire au sérieux et quelques arrestations ont déjà été faites », a affirmé M. Rijiju aux journalistes. « Le maintien de l’ordre est la responsabilité du gouvernement et aucun individu qui viole loi ne sera épargné ».

La semaine dernière, un étudiant nigérian a été attaqué dans la ville australe d’Hyderabad. Avant cela, un ressortissant Congolais, M T Oliva, aurait été torturé à mort par un groupe d’hommes dans la capitale indienne de New Delhi.

Un grand nombre de ressortissants africains sont hébergés dans les villes indiennes poursuivant essentiellement leurs études.

En février dernier, un étudiant tanzanien a été agressé et dépouillé par une foule dans la ville méridionale de Bangalore.

Source

sur le racisme anti-Africains en Inde, voir ici, ici et

Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :