Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Inde : deux journalistes tués en moins de 24 heures by CSR Inde
Inde : deux journalistes tués en moins de 24 heures
Deux journalistes indiens ont été assassinés par des hommes armés en moins de 24 heures lors de deux incidents séparés dans l’est de l’Inde, ont annoncé samedi la police et des média locaux. La Fédération internationale des journalistes appelle le pays à « mettre fin à l’impunité »
Rajdeo Ranjan, chef du bureau local du quotidien hindi Hindustan, a été abattu par des hommes armés dans l’Etat du Bihar vendredi 13 mai au soir. Des hommes armés ont tiré à cinq reprises sur lui alors qu’il circulait à moto

Un responsable de la police du district de Siwan, Saurabh Kumar Sah, a déclaré :

Il a été abattu à bout portant. Nous l’avons transporté à l’hôpital mais il était déjà mort lorsqu’il est arrivé.

Deux personnes ont été arrêtées, a précisé le policier selon lequel le journaliste aurait pu avoir été assassiné en raison de ses articles.

« Nous ne savons pas encore si le journaliste avait reçu des menaces »

Déjà jeudi 12 mai au soir, un journaliste de télévision, Akhilesh Pratap Singh, avait été assassiné par des inconnus alors qu’il rentrait chez lui à moto dans l’Etat voisin du Jharkhand, qui connait des troubles, selon des médias locaux.

Un haut responsable de la police dans cet Etat, Upendra Prasad, a déclaré au journal Indien Express qu’il n’y avait pas eu de témoin de la scène mais que les tueurs étaient peut-être eux aussi à moto. Et d’ajouter :

Nous ne savons pas encore si le journaliste avait reçu des menaces.

La famille et les partisans de ce journaliste ont bloqué des routes vendredi en signe de protestation, réclamant une action rapide de la police contre les assaillants, ainsi que des compensations.

Selon l’Union des journalistes indiens, membre de la FIJ, les deux journalistes ont été tués car ils enquêtaient sur des cas de corruption et d’activités criminelles dans les Etats les pauvres du pays. La police suit également cette piste. L’Union avance, dans un communiqué :

Les journalistes travaillant en zones rurales, qui sont les moins considérés et les moins biens payés du pays, font face à des menaces et des intimidations du milieu politico-criminel.

9 journalistes tués en un an en Inde

Selon Reporters sans frontières, l’Inde est le pays d’Asie où le plus grand nombre de journalistes ont été tués en 2015. Le pays est en 133e position sur 180 dans le classement de la liberté de la presse établi par RSF. Les journalistes y sont fréquemment victimes de harcèlement et d’intimidation par la police, les politiques, l’administration ou des gangs criminels.

En octobre, un journaliste de télévision a été tué par balles dans l’Uttar Pradesh (nord). Il avait également été visé par des tueurs à moto. En juin, un journaliste indépendant était mort brûlé vif par des assaillants dans ce même Etat.

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a appelé l’Inde, dimanche 15 mai, à « mettre fin à l’impunité » des meurtres de journalistes. Le président de la FIJ, Jim Boumelha, a déclaré dans un communiqué :

Nous condamnons totalement ces meurtres, et exigeons une enquête rapide et fouillée.

Selon la FIJ, le nombre de journalistes tués en un an en Inde s’élève désormais à neuf.

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :