Comité de Soutien à la Révolution en Inde


La cour suprême accorde une libération sous caution à la leader maoïste Angela Sontakke. by CSR Inde

Accusée dans 18 affaires, elle a été acquittée de 14, libérée pour deux et libérée sous caution pour les deux restants.

Angela Sontakke, Angela Sontakke bail, Angela Sontakke supreme court, supreme court, Angela Sontakke SC bail, SC bail Angela Sontakke, Who is Angela Sontakke, India news
Autour du 23 Mars 2012, des membres du PCI (maoïste) auraient posé des affiches à des endroits stratégiques de la ville de Pune, exigeant la libération inconditionnelle de leurs camarades dont Kobad Ghandy, Angela et les autres.
Mercredi, la cour suprême a libéré sous caution Angela Sontakke une leader maoïste présumée, qui avait été arrêtée par la brigade anti-terrorisme du Maharashtra en Avril 2011.

Angela a été accusée d’être le secrétaire du Comité du corridor d’or du CPI-maoïste interdit. Selon la brigade anti-terrorisme, le Comité du Corridor d’or vise à propager l’idéologie maoïste de la lutte armée contre le gouvernement et à recruter de nouveaux membres pour l’organisation interdite des zones urbaines du Gujarat et du Maharashtra, y compris des villes comme Pune, Mumbai, Thane, Surat, Ahmedabad.
Angela aurait opéré à partir d’une maison située dans la région de Paud dans le district de Pune. Elle a été incarcérée à la prison pour femmes de Byculla à Mumbai ces cinq dernières années. Angela a également été accusée dans des affaires liées au maoïsme à Nagpur et Gadchiroli dans le Maharashtra.

amgela-sontak_18_2728661f
« Angela a été accusée dans au moins 18 affaires, elle a été acquittée de 14, libérée pour deux et libérée sous caution pour une affaire. Dans cette affaire déclenchée selon l’UAPA (Loi sur la prévention des activités illégales) par la brigade anti-terrorisme, elle est en prison depuis cinq ans et le procès n’a pas commencé. Maintenant, la cour suprême lui a accordé une caution dans ce 18ème cas « , a déclaré Gautam Bhatia, l’avocat d’Angela, à The Indian Express.
La brigade anti-terroriste avait arrêté Angela à Thane en Avril 2011 avec six autres personnes, dont Sushma Ramteke, Anuradha Sonule, Mayuri Bhagat, tous trois de Chandraput, Jyoti Chorge de Pune, Siddhartha Bhosale et Deepak Dhengle aussi de Pune et membres actifs du groupe culturel basé dans la ville Kabir Kala Manch (KKM).


Tous ont été accusés sous la stricte UAPA. Ensuite, la brigade anti-terroriste a également accusé huit autres personnes dans cette affaire, y compris le mari d’Angela et le leader maoïste Milind Teltumbde, une jeune fille nommée Jyoti et les artistes du KKM – Sheetal Sathe, son mari Sachin Mali, Ramesh Gaychor, Sagar Gorkhe, Prashant Kamble et Santosh Shelar.
La brigade anti-terroriste a allégué que Angela et Milind avaient prétendument endoctrinés les artistes de KKM et d’autres jeunes de la ville vers l’idéologie maoïste. Les enquêteurs disent même que les suspects Shelar et Kamble de KKM ont rejoint les cadres armés maoïstes dans la jungle.
Autour du 23 Mars 2012, à l’occasion de Shahid Din (anniversaire de la mort de combattants de la liberté Bhagat Singh, Rajguru et Sukhdev), des affiches auraient été posées à des endroits stratégiques de la ville de Pune par des membres du PCI (maoïste), exigeant la libération inconditionnelle des «prisonniers politiques» y compris Angela.
Depuis, en janvier 2013, la Haute Cour de Bombay a accordé une libération sous caution aux six suspects arrêtés avec Angela, y compris Dhengle et Bhosle du KKM. L’ordre de la Haute Cour a déclaré que les suspects pourraient être «sympathisants de la philosophie maoïste», mais «aucun ne peut être considéré comme un membre actif du Parti communiste de l’Inde (maoïste) interdit »
Pendant ce temps, après avoir été clandestins pendant plus d’un an, les suspects Sheetal et Sachin se sont rendus le 2 Avril 2013, en présence de dirigeants dalits supérieurs comme Prakash et du leader communiste Bhalchandra Kango. Après quelques jours, Ramesh et Sagar du KKM se rendirent de manière similaire. Sheetal a été libérée sous caution car elle était enceinte.
Pendant ce temps, la brigade anti-terroriste a présenté une accusation devant le tribunal, alléguant que ces quatre membres du KKM dont Sheetal avaient participé à une formation sur les armes avec environ 150 Naxalites dans les zones de jungle de Gadchiroli entre Novembre 2011 et Avril 2012, alors qu’ils étaient en fuite. La brigade anti-terroriste a enregistré des déclarations de trois Naxalites repentis qui auraient identifié les artistes du KKM en tant que membres actifs du PCI (maoïste).
Apparemment, la haute-cour a rejeté les moyens de libération sous caution de Sachin, Sagar et Ramesh. Leur demande de cautionnement est susceptible d’être étudiée en juillet de cette année. Pendant ce temps, Sheetal s’est séparée du KKM. Elle a rejeté toutes les allégations disant que ces Naxalites repentis sont des « témoins payés » qui peuvent désigner quiconque suivant les instructions de la police.

Source

Un article d’Angela Sontakey sur les conditions de détentions dans les prisons pour femmes ici

Advertisements

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

A reblogué ceci sur Secours rouge du Canada Comité Québecet a ajouté:
Accusée dans 18 affaires, elle a été acquittée de 14, libérée pour deux et libérée sous caution pour les deux restants

Commentaire par M.L.




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :