Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Pillage: le patron de LafargeHolcim voit du potentiel en Inde by CSR Inde

L'Inde a besoin de grands investissements en matière d'infrastructure, estime Eric Olsen.Eric Olsen s’est en outre félicité que tous les objectifs intermédiaires du groupe ont été atteints dans la fusion.

Le chef de LafargeHolcim Eric Olsen entrevoit un fort développement de ses activités en Inde. Avec une consommation de ciment par habitant actuelle de seulement 200 à 225 tonnes par année, ce pays présente de bonnes perspectives de progression.

«De grands investissements en matière d’infrastructure n’ont pas encore été réalisés en Inde», explique le directeur général du numéro un mondial du ciment, né de la fusion du français Lafarge et du st-gallois Holcim, dimanche dans une interview au journal Schweiz am Sonntag. Il existe donc de nombreuses possibilités commerciales pour la branche.

La situation indienne se trouve en contradiction totale avec celle de la Chine, poursuit Eric Olsen. Dans ce pays, la consommation par habitant annuelle de ciment se situe à plus de 1000 tonnes. De ce fait, le développement du marché dans cette région ne peut que baisser à long terme. «Par expérience, une si haute consommation ne peut se maintenir que durant une période limitée», souligne-t-il.

En Chine, le chef de LafargeHolcim anticipe toutefois une hausse de son chiffre d’affaires. «Mais le marché total du ciment se réduira probablement de 4 à 6% à l’avenir dans ce pays», estime-t-il.

Mariage chiffré en milliards

Concernant la fusion des deux firmes française et st-galloise, elle est en bonne voie, malgré la charge chiffrée en milliards de francs qu’a représenté cette union au quatrième trimestre de 2015 et de frais supplémentaires de l’ordre de 3 milliards de francs. «Tous nos objectifs intermédiaires ont été atteints», précise le directeur général du groupe.

Dans les 90 pays où l’entreprise est présente, les opérations auparavant séparées des sociétés ont été réunies et les services centraux sont opérationnels depuis janvier.

Quelque 98% des employés sont actifs dans les succursales des différents pays de ces deux géants du ciment. Cela a facilité la réunion de ce personnel, indique Eric Olsen. Mais cela a pris plus de temps en centrale du fait de procédures liées au droit du travail.

Source

Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :