Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Inde – l’ancien dirigeant de Monsanto admet que sa société a fourni de fausses données scientifiques pour obtenir l’autorisation réglementaire de mise sur le marché by CSR Inde

L’ancien dirigeant de Monsanto a déclaré que la compagnie avait l’habitude de fournir de fausses données scientifiques aux organismes de réglementation du gouvernement en vue d’obtenir les autorisations de commercialisation pour ses produits en Inde.

Monsanto herbicide to be sprayed on food crops. (Photo from the USDA via Wikimedia Commons)

L’herbicide Monsanto à pulvériser sur les cultures.

Le débat sur la variété d’aubergine génétiquement modifié continue à être chaud. Tiruvadi Jagadisan, l’ancien directeur général de Monsanto en Inde, est le dernier à rejoindre les critiques de l’aubergine Bt, mais c’est peut-être le premier de cette industrie à le faire de l’intérieur-même de celle-ci. Samedi, lors de la consultation publique tenue à Bangalore, Jagadisan, qui a travaillé avec Monsanto pendant près de deux décennies, dont huit ans en tant que directeur général des opérations en Inde, s’est exprimé contre la nouvelle variété.

Lundi, il a appuyé en disant que la société « avait l’habitude produire de fausses données scientifiques » aux organismes de réglementation du gouvernement afin d’obtenir les autorisations de commercialisation pour ses produits en Inde.

L’ancien patron de Monsanto a déclaré que les agences réglementaires gouvernementales avec lesquelles la société avait l’habitude de traiter dans les années 1980 dépendaient tout simplement des données fournies par la société pour donner l’approbation à des herbicides.

« Le Conseil central pour les Insecticides était censé donner ces autorisations sur la base de données locales et spécifiques aux cultures de l’Inde. Mais il a simplement accepté des données étrangères fournies par Monsanto. Ils n’avaient même pas un tube à essai pour valider les données et, parfois, les données proprement dites ont été truquées », a déclaré Jagadisan.

« Je me suis retiré de la société que j’ai senti que Monsanto, firme étatsunienne, exploitait notre pays », dit Jagadisan, âgé de 84, depuis son domicile à Bangalore.

« À cette époque, Monsanto entrait dans l’industrie des semences et j’ai eu l’information qu’un« gène terminateur » devait être incorporé dans les graines fournies par l’entreprise. Cela signifie que l’agriculteur devait racheter de nouvelles graines à Monsanto à grand prix à chaque fois qu’il plantait sa culture », a-t-il dit.

Jagadisan déclara que la société mère a aussi repris la parole donnée à Vasant Sathe, le ministre pour les produits chimiques et les engrais, au sujet de la création d’une unité de fabrication en collaboration avec Hindustan Insecticides pour l’herbicide butachlor.

« Les négociations ont duré plus d’un an et, en attendant, Monsanto a importé et vendu de grandes quantités de produits et a fait d’énormes profits » dit-il.

Interrogé sur les allégations de Jagadisan, un porte-parole de Monsanto a dit: « Nous avons pleinement confiance dans le système indien de réglementation, qui dispose de ses contrôles et a mis en place les mesures pour assurer l’exactitude et l’authenticité des données qui lui sont fournies. » À propos de l’approbation des cultures génétiquement modifiées, le porte-parole a déclaré que le processus de réglementation est strict et que

« aucune culture biotechnologique n’est autorisé sur le marché avant d’avoir subi des évaluations approfondies et rigides en ce qui concerne la sécurité de la culture, suivant de strict protocoles scientifiques. »

Source

Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :