Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Inde: les Maoïstes appellent à un bandh (journée morte NDT) de 48 heures à partir de demain by CSR Inde

36ca8-indeguerillanaxalite-06Ranchi: Le comité d’Etat du Bihar du PCI maoïste a prolongé l’appel au bandh de 48 heures dans le Bihar et le Jharkhand commençant dimanche à minuit. L’appel au bandh a été étendu pour protester contre le meurtre d’un éminent membre, le commandant Chirag da alias Pramod alias Ramchandra Mahto dans le district de Jamui du Bihar.

Chirag Da, natif de la zone Nawadih du district de Bokaro dans le Jharkhand avait contribué à jeter les bases solides du mouvement maoïste dans le Bihar et le Jharkhand. Il était également responsable de la coordination entre les États et de toutes les opérations réalisées à la frontière.

Avinash Ji, le porte-parole maoïste du comité de l’Etat du Bihar a déclaré que la police a été féroce dans le traitement du mouvement maoïste et que leur chef a été tué de sang-froid.

Il a déclaré que « d’un côté, les forces de l’Etat ont armé les villageois et soutenu les mouvements armés des groupes dissidents et d’autre part, ils ciblent les dirigeants maoïstes qui se battent pour les pauvres et les paysans ».

Le comité de l’Etat du Bihar a également demandé à son homologue du Jharkhand de rejoindre le bandh pour protester contre la fusillade de Bokaro au cours de laquelle, l’un de leurs cadres a été tué et une femme cadre a été arrêtée.

Peu de temps après la fusillade de Jamui, les maoïstes étaient rassemblés dans les forêts de Dandra sur les contreforts de la colline Jhumra, sous le bloc de Gomia du district de Bokaro. Lundi dernier, cinq compagnies de CRPF (corps des garde-forestiers NDT)et de Cobra (forces spéciales NDT) et une unité de police du district ont attaqué la jungle dans laquelle l’un des cadres maoïstes a été tué et Lal Muni Hansda, une femme cadre recherchée a été arrêtée.

Les sources ont indiqué que le groupe de Santosh Yadav était réuni dans la région de Jhumra après l’incident de Jamui afin de décider d’une action appropriée en même temps qu’un camp d’entraînement se déroulait.

« Nous appelons au bandh pour montrer notre solidarité avec les membres de la famille de nos cadres qui ont été tués dans une fusillade. Nous voulons que les villageois comprennent comment les forces de l’Etat les mis en danger en armant différents groupes dans les villages», a déclaré Avinashji demandant aux paysans, aux ouvriers, aux travailleurs des transports et aux personnes des mouvements de masse à se serrer les coudes.

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :