Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Hollande en chef de guerre pour la fête nationale indienne by CSR Inde
Le Premier ministre indien Narendra Modi et François Hollande. / AFP.
Le Premier ministre indien Narendra Modi et François Hollande. / AFP.

François Hollande a assisté hier au défilé militaire du Republic Day à New Delhi. La cérémonie a clôturé son voyage d’État marqué par un renforcement de la coopération antiterroriste avec l’Inde, et même si l’accord de vente de 36 avions Rafale reste inabouti.

Militaires à dos de chameau, labradors marron et doré, chars fleuris… Le défilé militaire Republic Day, qui célèbre l’anniversaire de la Constitution indienne de 1950, s’est paré de couleurs pour recevoir hier son invité d’honneur François Hollande.

C’est la cinquième fois qu’un président français est ainsi reçu par le Premier ministre indien. La cérémonie a mis fin à la visite officielle de François Hollande : trois jours consacrés à la vente de chasseurs Rafale et à la lutte antiterroriste.

Défilé historique et surveillé

Pour l’occasion, une centaine de militaires issus du 35e Régiment d’infanterie de l’armée de terre française et les musiciens de la Musique de l’Infanterie ont participé au cortège. Aucune troupe étrangère n’avait jusque-là marché aux côtés de l’armée indienne un 26 janvier. Pour rendre possible l’événement, les 123 militaires français ont dû s’entraîner assidûment au pas plus rapide des soldats indiens.

Toutefois, l’Inde comme la France vivent aujourd’hui dans la menace terroriste. La parade d’1 h 30 s’est donc déroulée sous la surveillance de 50 000 personnels de sécurité, tandis que François Hollande et le Premier ministre Narendra Modi ont suivi la procession derrière une vitre blindée.

Avions et protection

Avant cette dernière journée symbolique, de complexes discussions sur la vente de 36 chasseurs Rafale à l’Inde ont eu lieu. En effet, le montant du contrat, qui devrait atteindre plusieurs milliards d’euros, n’a toujours pas été fixé. Mais la discussion sur les prix devrait «normalement être assez rapide, entre quelques jours et quelques semaines», a précisé lundi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. Le niveau de sophistication des appareils reste également inconnu.

Lors de ces deux jours, la lutte antiterroriste a également été abordée. Alors que l’organisation État islamique a diffusé ce dimanche une nouvelle vidéo mettant en scène IX auteurs des attentats de Paris, Narendra Modi a déclaré que les dirigeants des deux pays étaient convenus «de renforcer leur coopération antiterroriste pour pouvoir atténuer et réduire de façon tangible la menace de l’extrémisme et du terrorisme».


État islamique en Inde

L’islam indien résiste à l’influence de l’État Islamique (EI). Le troisième pays musulman au monde ne compterait que 23 ressortissants ayant rejoint l’EI, soit cinquante fois moins qu’en France. Toutefois, l’Inde n’est pas épargnée par la menace terroriste. La dernière attaque remonte aux 2 et 4 janvier avec l’assaut meurtrier d’une base aérienne proche de la frontière pakistanaise attribuée à des islamistes de ce pays.

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :