Comité de Soutien à la Révolution en Inde


En Inde, un adolescent gay s’immole par le feu à cause de moqueries sur sa sexualité by CSR Inde

Depuis quelques jours, l’histoire d’un Indien de 15 ans émeut le pays. Ce dernier s’est immolé par le feu après avoir été la cible de harcèlements à cause de son homosexualité.

Dans certains pays l’homosexualité reste taboue. C’est notamment le cas en Inde où elle est encore pénalisée. Une situation qui engendre de véritables drames comme celui qui s’est déroulé le dimanche 3 janvier à Agra, dans le nord du pays. Ce jour-là, un adolescent de 15 ans s’est immolé par le feu après avoir subi de nombreuses moqueries et harcèlements à cause de son homosexualité. Selon Times of India, il a pris du diesel avant de s’en verser sur le corps et de s’enflammer. Des voisins et la famille de la victime ont rapidement tenté d’éteindre les flammes en jetant de l’eau sur le garçon avant de l’envelopper dans une couverture. Ils l’ont ensuite emmené à l’hôpital. Il a été admis dans un établissement privé de la ville où les médecins ont constaté qu’il été brûlé à 40% et présentait de sévères blessures sur les jambes et à la poitrine.

Afficher l'image d'origine

« Il n’est pas en capacité de parler. Les médecins affirment qu’il est hors de danger, mais je ne le croirai que quand mon fils me parlera», a déclaré le père de la victime au journal. Ce dernier a expliqué que peu de temps avant de s’immoler par le feu, des voisins l’avaient aperçu se rapprochant d’un de ses amis dans un parc : « La nouvelle s’est répandue et certaines personnes ont commencé à l’embêter et à le harceler. En colère, il s’est enfermé dans sa chambre pendant deux jours. Il est soudain sorti de la maison dimanche après-midi et s’est immolé avec du diesel ». D’après la publication, la victime est le cadet de 5 frères et sœurs. Ses camarades ont affirmé que c’était un élève brillant et qu’il avait même reçu une distinction pour son travail l’année passée. Il veut suivre des études supérieures dans le domaine de la science pour devenir ingénieur.

  

Comme l’a rappelé Pink News, un membre du Congrès indien, Shashi Tharoor, a récemment créé une pétition pour le lancement d’une campagne en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité dans le pays. La condamnation de cette dernière est régie par la section 377 du code pénal indien. Elle a été maintenue par la Cour suprême en 2013 après une remise en question de sa constitutionnalité par la Haute Cour de justice de Delhi.

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :