Comité de Soutien à la Révolution en Inde


« Nous saignons, acceptez-le » : cette étudiante combat le tabou des menstruations en Inde by CSR Inde
Nikita Azad a lancé la campagne #HappyToBleed pour en finir avec les préjugés autour des règles
Encore aujourd’hui, les tabous persistent autour des menstruations. Un phénomène que l’on retrouve notamment en Inde, où les femmes qui ont leurs règles sont considérées comme « impures ». Des moeurs rétrogrades que tente de combattre une jeune étudiante indienne, Nikita Azad, à travers sa campagne #HappyToBleed.

Pour entrer dans le temple hindou de Sabarimala, il n’est pas bon d’être une femme. Menstruées ou non, les femmes âgées de 10 à 50 ans n’y sont tout simplement pas admises. Récemment, le président du conseil d’administration du temple, Prayar Gopalakrishnan, a même déclaré qu’il lèverait cette interdiction à condition qu’une « machine » pouvant détecter si une femme a ses règles était inventée. Même s’il affirme que ses propos étaient sortis de leur contexte, l’homme maintient l’interdiction des femmes à entrer dans le temple.

Suite à ces déclarations abjectes, une étudiante indienne, Nikita Azad, a décidé de lancer la campagne #HappyToBleed (« Heureuse de saigner »). Sur Twitter et Facebook, elles ont été nombreuses à poster des photos d’elles-mêmes brandissant serviettes hygiéniques et pancartes, pour lutter contre le tabou autour des règles.

Des conséquences dramatiques

Le tabou qui entoure les règles en Inde a des conséquences dramatiques. Près d’une écolière sur cinq abandonne l’école dès que leur cycle commence et ce sont 70% des femmes qui n’ont pas accès à des produits sanitaires. Plus accablant encore, dès l’arrivée de leurs règles, les femmes ont interdiction de toucher des aliments ou même d’entrer dans la cuisine. Elles sont même contraintes à utiliser des assiettes et des couverts qu’elles seules peuvent toucher.

Même si sa campagne #HappyToBleed s’est terminée le 4 décembre, Nikita entend bien continuer à faire entendre sa voix. La jeune militante espère pouvoir bientôt présenter son programme au ministère de la Santé en Inde. Alors, à quand un réel changement des mentalités ?

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :