Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Une émeute éclate après le refus d’un coiffeur musulman de fermer sa boutique le mardi by CSR Inde

Une émeute a éclaté dans le village de Nelliyadi dans le Karnataka après qu’un coiffeur musulman a refusé de fermer boutique le mardi « selon la coutume». Des dizaines de personnes ont été blessées et des biens d’une valeur de centaines de milliers de roupies ont été détruits.

Mardi, un coiffeur musulman a refusé de fermer boutique « selon la coutume », déclenchant une émeute par les membres indignés de la communauté hindoue du village de Nelliyadi, à 70 km de Mangalore, dans le Karnataka. Bien que la violence ait été contrôlée quelques heures après qu’elle a éclaté vers 16 heures, des dizaines de personnes ont été blessées et des biens d’une valeur de centaines de milliers de roupies ont été détruits dans la mêlée.

Ravi Ballya, le chef de la Bajrang Dal (organisation de jeunesse fasciste NDT) a déclaré au Hindustan Times que le problème a commencé quand le coiffeur, Salman, a refusé de «respecter les sentiments locaux » et de garder sa boutique fermée le mardi. « Il est bien connu que les hindous ne coupent pas leurs cheveux le mardi. Salman a d’abord été un gentil garçon. Il avait l’habitude de respecter nos souhaits et de fermer sa boutique jusqu’alors. Mais au cours des dernières semaines, il a cessé de le faire parce que certains dirigeants PFI (Front populaire de l’Inde) lui ont rempli la tête avec du poison », a déclaré Ballya.

Thukrappa Shetty, le leader local du Vishwa Hindu Parishad (organisation fasciste mère de la Bajrang Dal NDT), avait une histoire similaire à raconter. « Uday Kumar, le chef de l’association des coiffeurs, est allé à la boutique de Salman et lui a demandé poliment de fermer boutique. Mais à la place de ça, Salman et quelques autres l’ont insulté. C’était clairement une provocation. Ce qui est arrivé ensuite était une réaction spontanée des hindous locaux qui avaient été blessés par leur comportement ».

Selon le Dr SD Sharanappa, surintendant de la police, une grande foule menée par Ballya a ensuite attaqué la boutique de Salman ainsi que d’autres établissements tenus par des musulmans dans le complexe Nelliyadi Jumma Masjid. En guise de représailles, une autre foule menée par le PFI se livrait simultanément à des incendies criminels et du vandalisme.

Kempi Mustafa, le chef de la mosquée locale, a déclaré ce n’est pas la première fois que Kumar et Ballya avaient attisé les tensions communautaires dans la région. Alléguant que les deux sont accusés dans les affaires pénales, il a déclaré que ceci était juste le dernier d’une série d’incidents visant à perturber l’harmonie communale du Karnataka côtier.

Bien que disponible au téléphone, Ballya a été signalé en fuite par la police.

Pendant ce temps, la situation a continué à être tendue dans au moins quatre villages près de Nelliyadi – Kokkada, Patrame, Golithottu et Ballya. La police a jusqu’à présent arrêté neuf hommes des deux communautés, et imposé un couvre-feu dans la région.

Cette année, la région côtière du Karnataka a connu au moins 153 incidents de violence communautaire depuis Janvier.

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :