Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Inde: Jaisalmer, L’aéroport fantôme qui n’a jamais vu un passager by CSR Inde

L’aéroport flambant neuf de Jaisalmer, en Inde, a coûté des millions, mais aucun avion ne s’y est jamais posé. Les compagnies aériennes refusent de le desservir, comme sept autres aéroports indiens tout juste construits. Visite en images.

Deux ans et demi après la fin des travaux, l’aéroport flambant neuf de Jaisalmer, petite ville du Rajasthan éloignée de tout, reste désespérément vide. Le bâtiment, ultramoderne, a coûté 15 millions d’euros. Il pourrait accueillir 300 000 passagers par an. Mais aucun avion ne s’y est jamais posé. Les sièges des terminaux prennent la poussière. Les tapis à bagages ne tournent pas. On n’y croise que des gardiens et des animaux errants…

« Aucune logique économique »

Comme Jaisalmer, sept autres aéroports du pays, tout neufs, n’ont jamais servi à rien. Ils ont été construits à la demande de l’ancien gouvernement indien, qui souhaitait désenclaver les villes les plus éloignées et profiter de l’essor de l’aérien pour doper l’activité économique. Pari raté. Même si les aéroports des grandes villes indiennes saturent, la demande reste très faible sur les petites lignes, difficiles à rentabiliser pour les compagnies aériennes. « Le gouvernement doit réaliser qu’il ne suffit pas de construire un aéroport pour que nous venions », explique Sanjiv Kapoor, un des responsables de la compagnie SpiceJet.

« Les autorités aériennes ont investi dans certains aéroports sans aucune logique économique, poursuit Kapil Kaul, responsable d’un cabinet de conseil aérien de Delhi. Chaque État veut avoir son grand aéroport, mais il faut regarder cela à l’échelle du pays entier. Où avons-nous besoin d’aéroports ? Où la demande augmente-t-elle ? »

Depuis 2009, plus de 45 millions d’euros ont été investis, pour rien ou presque. Mais cela ne refroidit pas les ardeurs du nouveau Premier ministre indien, Narendra Modi. Il vient d’annoncer la construction de quatre nouveaux aéroports, pour un montant de 370 millions d’euros, dans l’État pauvre du Bihar. Un État qui vote cette année.

Source et pour voir les photos…

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :