Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Grandes manoeuvres en Inde chez les assureurs étrangers by CSR Inde
Axxa

Plusieurs sociétés occidentales s’engouffrent dans la plus grande ouverture du secteur aux investisseurs étrangers.
Les annonces se multiplient ces dernières semaines, sur un marché qui attise toutes les convoitises.

Les assureurs occidentaux ne vont pas laisser passer l’opportunité qui s’offre à eux en Inde. Cinq mois après la plus grande ouverture du secteur aux investisseurs étrangers, plusieurs ont déjà indiqué vouloir monter au capital dans leurs coentreprises locales. Ils peuvent désormais en détenir jusqu’à 49 %, contre 26 % précédemment.

AXA avait été le premier à s’engouffrer dans la brèche. Le groupe français a reçu l’autorisation de principe de New Delhi dès le printemps pour porter ses participations dans ses coentreprises d’assurance-vie et dommages avec Bharti Enterprises jusqu’au nouveau plafond.

Le mouvement s’est emballé ces dernières semaines. L’assureur australien QBE va lui aussi grimper à 49 % dans Raheja QBE General Insurance Company Limited, en rachetant 23 % du capital à son partenaire Prism Cement, selon un document déposé lundi à la Bourse de Bombay. Et vendredi, le britannique Standard Life a annoncé un accord avec le groupe indien HDFC pour passer de 26 % à 35 % dans leur compagnie d’assurance-vie.

Perspectives de croissance

Avant lui, son concurrent néerlandais Aegon avait indiqué qu’il serait l’un des premiers à profiter de la possibilité de passer à 49 %. Toujours cet été, le britannique Aviva et le canadien Sun Life ont fait part des mêmes intentions.

D’autres opérations devraient suivre. Interrogé par « Les Echos », BNP Paribas Cardif « confirme » son intérêt pour augmenter sa participation dans l’assureur-vie SBI Life Insurance, dans lequel il détient 26 % aux côtés du géant State Bank of India. Les modalités font l’objet de discussions, précise le groupe français.

Cette effervescence tient évidemment aux perspectives de croissance offertes par ce marché. Le taux de pénétration de l’assurance dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants reste très faible – à peine plus de 3 % du produit intérieur brut, selon une étude du réassureur Swiss Re.

Source

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :