Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Le gouvernement indien s’inquiête du soutien international à la Guerre Populaire by CSR Inde
21 décembre 2013, 9:43
Filed under: Non classé | Mots-clefs: , , ,

Image

 

Plusieurs articles sont parus dans la presse indienne à propos du soutien international à la Guerre Populaire en Inde et au PCI (maoïste), en voilà des traductions :

Les maoïstes rassemblent les soutiens à l’étranger

Le PCI (maoïste) est apparu comme un « modèle» pour le mouvement communiste à travers le monde selon des groupes révolutionnaires basés en dehors de l’Inde qui se sont engagés à le soutenir. La révélation pourrait ajouter aux soucis du gouvernement qui considère le groupe maoïste comme «la plus grande menace pour la sécurité intérieure» de l’Inde. Le soutien au PCI (maoïste) a été exprimé lors de la première Conférence Internationale de Soutien à la Guerre Populaire en Inde qui a réuni des délégués de partis communistes de plus d’une vingtaine de pays.
Elle s’est tenue il y a un an exactement à Hambourg le 24 novembre 2012 pour commémorer le premier anniversaire de la mort du dirigeant maoïste Mallojula Koteshwara dit « Kishenji » qui a été tué lors d’une embuscade au Bengale occidental.

Bien que des dirigeants du PCI (maoïste) avaient établi des contacts avec des révolutionnaires d’autres pays, ce fut la première fois qu’eut lieu un important séminaire international pour s’engager à soutenir l’organisation – financièrement, culturellement et stratégiquement – et à souligner son importance stratégique mondiale. Le séminaire était organisé conjointement par la Comité International de Soutien à la Guerre Populaire en Inde et la Ligue Contre l’Agression Impérialiste de Hambourg. En fait, le Comité a été formé à Paris en Janvier 2010, compte tenu de l’avantage stratégique que le PCI (maoïste) a donné au mouvement mondial. Aujourd’hui, il y a des branches dans plusieurs pays pour soutenir le PCI (maoïste).

Selon les copies des discours et présentations faites par les délégués, disponibles dans The Indian Express, le PCI (maoïste) est devenu un « pilier rouge » pour le mouvement communiste à travers le monde. « La victoire de la guerre populaire en Inde changera l’équilibre global des forces entre l’impérialisme et les nations opprimées. La Guerre Populaire en Inde est un point de référence commun important pour nous tous, c’est un pilier rouge pour le Mouvement Communiste International, » a affirmé le Parti Communiste d’Autriche [Comité de fondation du Parti Communiste (maoïste) d’Autriche NdT] dans sa présentation.
Il rajoute que « Nous apprenons aujourd’hui par l’exemple des camarades indiens que la lutte idéologique et la lutte pour établir une ligne politique correcte et rouge sont les principes fondamentaux par lesquels la lutte pour construire le Parti Communiste maoïste du prolétariat doit être effectuée. »

Le Parti Communiste Révolutionnaire du Canada a déclaré que le PCI (maoïste) est un « bon exemple d’un parti révolutionnaire qui a été capable de rompre avec la plupart des tendances sectaires dans le mouvement révolutionnaire. Nous espérons que nous pourrons tous apprendre de cette expérience ». Les délégués ont noté que tandis que dans d’autres pays « la lutte contre l’impérialisme est seulement une résistance sans perspective » les maoïstes indiens « valent la peine d’y prendre connaissance ». Révélant l’aide stratégique que le PCI (maoïste) reçoit de l’extérieur, les délégués ont affirmé que des « avancées concrètes » ont été réalisées pour « coordonner » les forces qui le soutiennent. « La manière créative et innovante avec laquelle le PCI (maoïste) est capable de gérer l’immense diversité des contradictions de l’Inde [– contradictions de caste, culturelles, nationales, etc -] et la manière dont ce parti se bat pour l’unification dans la guerre populaire [de toutes ces différentes luttes des opprimés dans le pays] est un exemple auquel nous devons accorder la plus grande attention, » a affirmé la Ligue Contre l’Agression Impérialiste.

Les délégués ont affirmés que les affiches de Kishenji et du porte-parole maoïste assassiné Azad ont été diffusés dans plus de 30 pays, dont : Colombie, Canada, Italie, Suède, Autriche, Espagne, France, Allemagne, Turquie, et qu’ils construisent des organisations pour mobiliser le soutien. Les groupes ont partagé leurs expériences de comment ils développaient le soutien. Le Front Révolutionnaire de Défense des Droits du Peuple du Brésil a rapporté qu’il a organisé l’agitation à plusieurs reprises devant le consulat indien pour affirmer le soutien au PCI (maoïste). Le Parti Communiste maoïste de France a affirmé qu’il avait distribué des milliers de tracts et d’affiches dans plusieurs universités. Alors que les délégués du PCI (maoïste) n’ont pas pu venir pour l’évènement, ils/elles ont envoyé un message écrit qui a été lu. « Malgré les efforts de l’ennemi, nous progressons en force dans les zones de guérilla et nous étendons à de nouvelles zones, » a  affirmé le message, exprimant sa reconnaissance pour le soutien.

Le développement des branches

Janvier 2010 : Formation du Comité International de Soutien à la Guerre Populaire en Inde

Septembre : Formation du Comité de Soutien à la Révolution en Inde en France

Avril 2011 : Première Semaine Internationale de mobilisation en soutien à la Guerre Populaire tenue dans de nombreux pays.

Janvier 2012 : Deuxième Semaine Internationale

Novembre : Conférence de Hambourg organisée, à laquelle participent des groupes maoïstes/Communistes de plus d’une vingtaine de pays, comme la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Croatie, l’Afghanistan et l’Allemagne.

Septembre 2013 : Le Comité International de Soutien à la Guerre Populaire en Inde tient une réunion à Milan et critique l’action policière contre l’enseignant de l’Université de Delhi GN Saibaba, et décide de célébrer le 10ème anniversaire de la formation du PCI (maoïste) en 2014.

http://www.indianexpress.com/news/maoists-whip-up-support-abroad/1199131/0

 

Inde : Le ministère de l’intérieur veut sensibiliser l’Union européenne au sujet du danger maoïste

Alerté par les révélations récentes selon lesquelles le PCI (maoïste) recherche des alliances internationales, le Ministère de l’Intérieur est passé à l’action. Le Ministère a l’intention de solliciter le Ministère des Affaires Etrangères pour sensibiliser les pays de l’Union européenne au sujet de l’activité de certaines organisations d’extrême gauche sur ce continent. Selon les agences de sécurité, il existe 24 groupes internationaux qui ont été identifiés d’après une lettre expédiée en septembre par le secrétaire général du PCI (maoïste), Mupalla Lakshman Rao alias Ganapathy. La lettre, qui a été interceptée récemment par des agences de sûreté, salue « les efforts des groupes internationaux qui soutiennent la guerre populaire en Inde. »

« Le peuple sur la voie du mouvement révolutionnaire se souvient avec enthousiasme de la solidarité internationale exprimée par les différents partis, organisations et individus au prolétariat et peuples des différents pays car c’est exactement le genre de soutien que chaque mouvement populaire réel se doit de développer », écrit Ganapathy. La lettre a été écrite en réponse à la première Conférence Internationale de Soutien à la Guerre Populaire en Inde, qui s’est tenue à Hambourg le 24 novembre 2012. Des groupes communistes y ont salué le PCI (maoïste) et lui ont assuré leur soutien pour leur « rôle exemplaire ». Ganapathy a aussi mentionné les récents affrontements dans lesquels les dirigeants maoïstes Kishenji et Azad ont été abattus.

Il affirme que, malgré les lourdes pertes de cadres expérimentés et d’autres camarades, « la révolution en Inde continuera à se renforcer ». A propos de l’Opération Green Hunt, Ganapathy dit : « Notre parti croit que pour les forces communistes qui soutiennent la guerre populaire en Inde, la nécessité actuelle est de s’efforcer à mobiliser le plus largement possible les forces anti-impérialistes, démocratiques et révolutionnaires pour renforcer la campagne pour mettre fin à l’Opération Green Hunt, en visant à construire un front anti-impérialiste mondial, ce qui est déjà en cours. »Le Ministère de l’Intérieur, qui affirmait que la violence dans les régions d’extrême gauche était à son plus bas niveau, s’inquiète des récentes révélations. En plus d’essayer d’atteindre les groupes internationaux, le PCI (maoïste) a également mis en avant une « campagne de solidarité pour soutenir la révolution de Nouvelle Démocratie aux Philippines, à laquelle notre parti a appelé du 22 au 28 avril 2013. »

http://www.indianexpress.com/news/mha-to-sensitise-eu-about-maoist-threat/1199934/

 

L’Inde informe l’UE à propos des violences commises par les Naxalites

New Dehli : Mercredi, l’Inde a informé l’UE à propos de la violence perpétrée par les Naxalites et l’a incité à s’assurer que les rebelles ne reçoivent pas de soutien de la part d’organisations basées dans ses pays membres. Lors d’une rencontre, le Ministère des Affaires Etrangères a sensibilisé les représentants européens au sujet de la violence menée par le PCI (maoïste), qui a tué plus de 8100 personnes depuis 2001. Cette initiative découle du fait que le PCI (maoïste) a récemment remercié plus d’une vingtaine d’organisations en Allemagne, Autriche, France, Suisse, Hollande, Suède, Italie, Norvège, Espagne, Grande Bretagne, Brésil, Canada et aux Philippines qui ont pris part le 24 novembre 2012 à la conférence de Hambourg soutenant la Guerre Populaire en Inde.

Le Ministère des Affaires Etrangères a pris l’initiative après que le Ministère de l’Intérieur lui ai fourni des documents-preuves à propos de la terreur menée par les Naxalites dans 9 Etats, qui a eu pour conséquence des meurtres, mutilations de personnes, destruction de propriétés publiques et privées, de forêts et de ressources naturelles. Pendant la rencontre, les représentants de l’UE et de la division eurasiatique du Ministère des Affaires Etrangères ont discuté des problèmes concernant les droits humain dans la région. Suivant un appel du Comité International de Soutien  à la Guerre Populaire en Inde et de la Ligue contre l’Agression Impérialiste basée à Hambourg, des gens des différentes parties du monde ont assisté à la conférence de Hambourg pour échanger des points de vue et soutenir « la lutte du peuple indien contre l’impérialisme, le semi-féodalisme et le capitalisme bureaucratique ».

http://zeenews.india.com/news/nation/india-briefs-eu-about-violence-perpetrated-by-naxals_892841.html

 

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :