Comité de Soutien à la Révolution en Inde


PCI (maoïste): « Condamnons les arrestations et la torture de militants maoïstes à Kolkata et Mumbai ! » by CSR Inde

PARTI COMMUNISTE D’INDE (MAOÏSTE)

COMITE CENTRAL

Communiqué de presse

Mars 2, 2012

Dans la dernière semaine de février 2012, la police a arrêté des militants de notre Parti, y compris certains cadres importants de Kolkata [Calcutta] et Mumbai [Bombay]. A partir de renseignements spécifiques fournis par le meurtrier APSIB [Bureau Spécial d’Enquête d’Andhra Pradesh], les forces conjointes de la police et des STF [Forces Spéciales] d’Andhra Pradesh, du Maharashtra et du Bengale-Occidental ont fait un raid là où nos Camarades étaient hébergés dans la banlieue de Kolkata et de Mumbai  et ont arrêté au moins neuf camarades, y compris deux camarades femmes. Les Camarades Sadanala Ramakrishna, Deepak Kumar Pargania, Sukumar Mandal, Bapi Mudi et Sambhu Charan ont été arrêtés à Kolkata tandis que les Camarades Dinesh Wankhede, Aasimkumar Bhattacharya, Suman et Gawde Paru Patel ont été arrêtés à Thane dans le Maharashtra. Les Camarades Sadanala Ramakrishna alias Santosh (62) et Aasimkumar Bhattacharya (65) sont les plus vieux des personnes arrêtées. Le Camarade Sadanala Ramakrishna travaille pour la révolution depuis au moins quatre décennies. Il a de graves problèmes de santé depuis de nombreuses années. Ingénieur en mécanique diplômé de la prestigieuse Ecole Régionale d’Ingénieurs (REC) de Warangal, d’où les dirigeants martyrs comme Surapaneni Janardhan et Azad ont émergé en tant que grands dirigeants révolutionnaires de leur époque, le Camarade Ramakrishna a sacrifié sa vie brillante pour la cause de la libération des opprimés.

Les deux Camarades femmes arrêtées – Vijaya et Suman – suivent un traitement médical depuis un certain temps en restant à l’abri en dehors des zones de lutte. En particulier, la Camarade Vijaya souffre de graves problèmes cardiaques.

Les forces de police, bien connues pour le pire genre de cruauté, ont torturé ces camarades mentalement et physiquement en garde à vue. Ils ont montés plusieurs fausses accusations contre ces camarades afin qu’ils puissent être mis derrière les barreaux pour toujours.

D’une part les classes dirigeantes affirment que ces arrestations sont un grand succès pour eux et, d’autre part, ils essaient de dépeindre nos camarades comme des criminels dangereux en prétendant qu’ils ont récupéré des quantités énormes d’argent et d’autres matériaux utilisés pour la fabrication d’armes.

Ces arrestations ne sont rien d’autre qu’une partie de l’Opération Green Hunt (OGH), à savoir la «guerre contre le peuple», qui est en cours depuis 2009. Les classes dirigeantes compradores de connivence avec leurs maîtres impérialistes, en particulier avec les impérialistes américains, ont déclenché cette guerre brutale de suppression dans les régions les plus pauvres de l’Inde de sorte que leurs politiques néolibérales de pillage des ressources puissent se dérouler sans encombre. Ils ciblent particulièrement les dirigeants révolutionnaires et les éliminent. Comme le Pentagone a lui-même récemment affirmé, les Forces Spéciales Américaines ne sont pas seulement activement impliquées, mais elles aident également leurs homologues indiens sur le terrain dans les opérations anti-insurrectionnelles visant à éliminer la direction révolutionnaire. Ce fait nous montre aussi que les États-Unis mènent la danse dans l’OGH en se moquant des valeurs comme la liberté, l’indépendance et la souveraineté de notre pays. Les dirigeants qui exploitent notre pays rêvent de voir ce mouvement annihilé si son leadership est anéanti.

Le mouvement révolutionnaire ne peut pas être écrasé par des arrestations et des meurtres. Les barreaux des cachots ne peuvent pas empêcher les idées révolutionnaires de se propager parmi les larges masses.

Le CC du PCI (maoïste) condamne fermement ces arrestations et ces tortures inhumaines infligées sur eux. Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle de ces camarades, ainsi que tous les prisonniers politiques qui croupissent dans les geôles diverses dans tous les coins de notre terre. Nous exigeons également la levée de toutes les fausses accusations portées contre ces camarades.

(Abhay)

Porte-parole, Comité central, CPI (maoïste)

Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :