Comité de Soutien à la Révolution en Inde


La France fournit des sous-marins à l’Inde pour favoriser la guerre et récupérer la plus-value arrachée aux travailleurs du pays! by csrinde1

Le programme des Scorpène indiens remis sur les rails

En marge de la visite officielle en Inde du président Sarkozy, Patrick Boissier, président de DCNS, s’est rendu aux chantiers Mazagon Dock Limited. C’est là, près de Bombay, que sont réalisés en transfert de technologie les sous-marins du type Scorpène, commandés fin 2005. Ces derniers mois, des inquiétudes étaient apparues quant à la capacité de MDL à réaliser ces bâtiments hautement complexes. Si Patrick Boissier a reconnu que les chantiers avaient souffert d’une perte de savoir-faire et d’un manque de mise à niveau industrielle liés à une longue période sans sous-marin à construire, le président du groupe français a manifesté sa confiance dans MDL pour mener le programme à son terme. En étroite collaboration avec DCNS, le chantier et les autorités indiennes auraient mis en place les plans d’action nécessaires pour que la construction et l’achèvement des sous-marins se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Mazagon Dock a, ainsi, remis son outil industriel à niveau et recouvre progressivement, avec l’assistance technique française, les compétences nécessaires à la réalisation des bâtiments. 

Terminer les sous-marins d’ici 2018

« Jusqu’ici, MDL a réalisé les coques du premier et du second sous-marin, tandis que les troisième et quatrième progressent vite. Le transfert de technologie nous a immensément aidés dans l’acquisition de savoir-faire pour la fabrication de coques pressurisées. Je suis certain que la phase d’intégration et d’achèvement se passera bien également. Les équipes de MDL sont fortement motivées et nos partenaires aussi », a déclaré le vice-amiral indien Malhi. Le premier des six sous-marins commandés par l’Inde, devant initialement être livré en 2012, est donc bien avancé au niveau de la coque. Mais il reste à intégrer les équipements et le système de combat, une partie délicate. Compte tenu des difficultés originelles rencontrées pour la mise en route du chantier et sa montée en puissance, l’admission au service actif du bâtiment connaîtra sans doute plusieurs années de retard. Chez DCNS, on n’avance aucune date concernant son achèvement. En revanche, le groupe se fixe pour objectif de profiter du retour d’expérience sur la tête de série et des améliorations mises en oeuvre pour parvenir à livrer à la marine indienne tous ses bâtiments d’ici 2018, c’est-à-dire sensiblement dans les temps prévus à l’origine.
Il convient de noter que ce programme comporte un transfert de technologie très important, l’objectif étant de permettre aux Indiens de pouvoir réaliser, dans leurs propres chantiers, des sous-marins modernes et dotés de technologies complexes. Ainsi, si les établissements français de DCNS, notamment Cherbourg, ont assez largement travaillé sur la première unité, l’industrie locale monte progressivement en puissance sur les bâtiments suivants, y compris au niveau des équipements. « Nous conduisons aujourd’hui un profond transfert de technologie pour le premier sous-marin. Ce transfert de technologie permettra à MDL de produire les sous-marins à une allure rapide et d’avoir l’autonomie nécessaire pour leur maintenance. Nous espérons avoir une contribution significative à travers notre expérience globale et notre expertise au profit de MDL et, plus généralement, des sociétés indiennes », a expliqué Patrick Boissier, rappelant que l’Inde était un « marché stratégique » pour DCNS.

Un AIP proposé à partir du cinquième

Dérivés des sous-marins construits pour le Chili et la Malaisie, les Scorpène indiens mesureront 67 mètres de long pour un déplacement d’environ 1700 tonnes en plongée. Armés par un équipage réduit, composé d’une trentaine de marins seulement, ils disposeront de 6 tubes de 533mm. L’armement comprendra jusqu’à 18 torpilles lourdes et missiles antinavire Exocet SM39. Pour l’heure, les unités indiennes sont dotées d’une propulsion diesel-électrique, avec des moteurs fournis par MAN. DCNS a, toutefois, proposé à la marine indienne d’adopter un système de propulsion anaérobie (AIP) à partir du cinquième sous-marin. Ce système fonctionnant en circuit fermé permet d’augmenter considérablement l’autonomie en plongée des sous-marins conventionnels. Aujourd’hui opérationnel, le Module d’Energie Sous-Marine Anaérobie (MESMA) fonctionne suivant le même principe que la propulsion nucléaire, la source chaude étant remplacée, sur Scorpène, par du gasoil (servant en même temps aux moteurs diesels). Dans ce schéma, la combustion du carburant crée des gaz qui vont céder leurs calories à de l’eau. Celle-ci se transforme en vapeur, qui va se détendre dans la turbine, qui fait elle-même tourner les alternateurs. Les Scorpène indiens en seront-ils dotés ? Aucune décision n’aurait été prise pour le moment.

En lice pour six bâtiments supplémentaires

Après avoir décroché le premier volet du programme de renouvellement de la flotte sous-marine indienne, DCNS se positionne auprès des autorités de New Delhi pour obtenir la commande de six sous-marins supplémentaires. C’est le fameux « Batch 2 » du programme, qui fait l’objet d’un nouvel appel d’offres international. Le groupe français, qui propose le Scorpène avec un AIP, fait face à la concurrence de plusieurs pays, à commencer par la Russie. Moscou, qui entretien des relations historiques avec l’Inde en matière de défense, est également bien placée. La marine indienne dispose en effet de 10 sous-marins du type Kilo et va recevoir de son homologue russe le sous-marin nucléaire d’attaque Nerpa. Dans le cadre du Batch 2, la Russie propose à l’Inde des sous-marins du type Amur, version export du nouveau Lada conçu pour succéder au Kilo. Le président russe Dimitri Medvede, abordera sans doute le sujet avec les autorités indiennes lors de sa prochaine visite, prévue le 21 décembre.
En dehors des chantiers russes, les Français feraient également faire face à la concurrence allemande (type 214) et espagnole (S-80).

Source: Mer et marine
Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :