Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Les prises accidentelles de poissons et la surexploitation conduisent à une catastrophe écologique de la biodiversité by csrinde1
des poissons morts, un désastre écologique pour la biodiversité

La pêche et ses prises accidentelles mènent vers une catastrophe écologique de la biodiversité de poissons, crustacés, mollusques, etc.

En Inde, se rendre au marché le plus proche pour prendre un peu de poisson lézard et des terpugas (poissons traditionnellement pas considéré comme une bonne alimentation) pour la table est en train de devenir une réalité dans certaines parties du monde. 

Ceci est le résultat de la commercialisation des prises accessoires (espèces moins intéressantes qui sont capturées accidentellement et traditionnellement mises au rebut).

Cette tendance a des conséquences potentiellement désastreuses pour les écosystèmes océaniques du monde, a souligné une étude publiée dans un récent numéro de la revue Conservation Letters.

Aaron Lobo et les autres auteurs ont révélé ce triste état de choses le long de la côte de Coromandel (la côte sud de l’Inde) après avoir mené de vastes enquêtes sur la pêche au chalut de fond de la région et en interrogeant à la fois les propriétaires de chalutiers et de poissons de rebut (prises accessoires).

D’après les renseignements qu’ils ont obtenus, les auteurs ont reconstitué l’évolution des revenus, les chiffres des prises accessoires et les captures d’espèces commercialisables au cours des 30 dernières années.

Les auteurs ont constaté une forte diminution des captures et des revenus de l’espèce cible (tels que les crevettes pénéides, langoustes, mérous, vivaneaux et barracudas) au cours des deux dernières décennies. Les biodiversités sont mises à mal.

Dans le même temps, le coût d’exploitation des chalutiers a augmenté considérablement, au point qu’elle dépasse presque le revenu provenant d’espèces cibles. Cela a forcé les pêcheurs à commencer à vendre les prises accessoires (qui a été traditionnellement mis au rebut), tant pour la consommation humaine (par exemple lizardfishes, platycéphales et raies) ainsi que pour la production d’aliments pour animaux (par exemple Cardinaux, les oursins et crevettes mantes –squilles-) pour soutenir la région en plein essor de l’industrie de la volaille.

Bien que la réduction des déchets et l’amélioration des moyens d’existence, la dépendance croissante sur les prises accessoires pour soutenir la pêche au chalut dans la côte de Coromandel crée un potentiel pour exploiter les espèces commercialisables au-delà du seuil de l’extinction économique et à partir duquel ils peuvent ne jamais se remettre (passage du seuil de survie).

Sans une gestion durable, la prolongation des prises accessoires/accidentelles de la pêche au chalut le long de la côte de Coromandel conduira à une catastrophe écologique pour les écosystèmes des milieux marins côtiers, avertissent les auteurs.

soucre: http://www.aquaportail.com/news-455-les-prises-accidentelles-de-poissons-conduisent-a-une-catastrophe-ecologique-de-la-biodiversite.html

Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :