Comité de Soutien à la Révolution en Inde


Déclaration du PCI(ML)Naxalbari sur les condamnations de Camarades by CSR Inde

La condamnation du Camarade Asit est une parfaite violation de la Justice


CPI (ML) Naxalbari



Déclaration à la presse


Un tribunal de Raipur (Chattisgarh) a condamné le camarade: Asit Kumar Sengupta sous deux chefs d’accusation parmi lesquels la sédition . Il l’a condamné à trois et huit ans de prison.  Cela au bout des trois ans qu’il a déjà purgés après son arrestation sur de fausses accusations et qu’on lui ait refusé le droit à la caution.  Il était président d’ Inde en Lutte, un forum national Indien des organisations de lutte de masse, au moment de son arrestation.  Le Camarade Asit militait pour l’édition et la diffusion de la littérature maoïste grâce à Poorvaiya Editions.  Il était le responsable légal de la publication de la revue révolutionnaire internationaliste : « Un monde à gagner ».  Toutes ces activités étaient parfaitement légales, des activités déclarées et enregistrées.  Pas une seule de ces publications n’a été interdite.  Pourtant, le tribunal n’en a pas moins soutenu que le Camarade était impliqué dans des activités illégales malgré la fragilité des preuves arborées et concoctées par le procureur d’État, parmi celles-ci des publications saisies à son domicile.

 
Cette violation flagrante de la justice est révélatrice de la véritable nature du système juridique en Inde.  Récemment, certaines factions des classes dominantes ont été elles-mêmes forcées d’exprimer publiquement leur désaccord à travers leurs propres médias.  Cela s’est passé en relation avec la condamnation à la prison à perpétuité de la célèbre militante des droits humains : le Dr Binayak Sen par une autre juridiction de Raipur le jour même où le camarade Asit était déclaré coupable.  Evidemment, ce n’est pas un problème relevant de la justice : il s’agit de la crainte que leurs proclamations de l’Inde comme la plus grande démocratie du monde soit gravement entachée par ce fonctionnement clairement biaisé de son système judiciaire.

 

L’arrestation et les fausses accusations contre le camarade Asit, Binayak Sen et de nombreuses autres personnalités publiques ont pour cadre l’ouverture et les préparatifs de l’offensive lancée par l’Etat indien contre les masses révolutionnaires, la soi-disant opération Green Hunt.  Il était essentiel pour les classes dirigeantes que toutes les protestations du public, toutes les personnes qui pourrait ouvertement s’élever contre cette guerre inhumaine de l’État indien contre le peuple, soient réduits au silence.  Mais les nombreux assassinats, viols, arrestations, tortures, intimidations et détentions de ceux qui s’opposent à l’opération Green Hunt n’ont réussi qu’à renforcer le mouvement.  La polarisation des forces qui défendent le peuple contre les réactionnaires s’est approfondie.  La guerre populaire menée par la CPI (maoïste) et les préparatifs d’autres partis maoïstes pour ouvrir de nouveaux fronts sont dans le creuset d la forge.  Le peuple vaincra!

 
Krantipriya

 
Porte-parole

 
26-12-2010

Advertisements

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

[…] qu’il y ait un tollé mondial (comme cela est arrivé dans le cas du Dr Binayak Sen (lire 1, 2, 3, 4, 5 et […]

Ping par le professeur Saibaba emprisonné écrit au juge « Je vais perdre mon bras s’il n’est pas soigné!  | «Comité de Soutien à la Révolution en Inde




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :