Comité de Soutien à la Révolution en Inde


L’impérialisme français et l’Inde by CSR Inde

Au Comité de Soutien à la Révolution en Inde, nous sommes d’accord pour affirmer que notre soutien passe avant tout par la lutte contre l’impérialisme de notre propre pays.

Voici donc quelques infos brutes sur l’intérêt que représente l’Inde pour les « grandes boîtes » françaises.

Lafarge

Le « leader mondial des matériaux de construction » possède déjà trois usines en Inde, chacune dans les zones où les maoïstes d’Inde sont très actifs (deux au Chhattisgarh et une au Jharkhand).

Le groupe cherche à construire deux nouvelles usines mais fait face au refus des populations locales. L’Autorité d’appel sur les questions environnementales en Inde, instance judicaire créée en 1997, est également revenue sur le permis de construction et d’exploitation accordé pour le projet concernant l’Himachal Pradesh (nord). Le projet du Meghalaya (nord-est) a déjà été suspendu par la cour suprême.

(voir http://inde.aujourdhuilemonde.com/lafarge-revise-son-projet-dans-l%E2%80%99himachal-pradesh )

Renault

La marque automobile française compte lancer cinq modèles en Inde entre la mi-2011 et mi-2013. L’objectif avoué est de vendre 75.000 véhicules en 2013.

(voir http://www.lexpansion.com/economie/renault-lancera-5-modeles-en-inde-entre-la-mi-2011-et-la-mi-2013_237932.html)

Carrefour

« On devrait, dans les tout prochains mois, ouvrir à New Delhi un magasin cash & carry [de gros] de 5.000 mètres carrés« , a dit Thierry Garnier, directeur exécutif en charge des partenariats internationaux, à Reuters en marge de la présentation par le groupe du programme de relance de ses hypermarchés.

« Aujourd’hui on continue a analyser toutes les opportunités de partenariats avec des entreprises indiennes pour démarrer en hypermarché« , a déclaré Thierry Garnier.

A l’heure actuelle les sociétés étrangères n’ont pas le droit de détenir des chaînes de distribution avec plusieurs marques. Cette interdiction, visant à protéger les petits distributeurs et les chaînes locales, contraint les grands groupes a conclure des partenariats pour s’introduire sur le marché indien.

Mais, au début de l’été, des articles de presse ont indiqué que le gouvernement indien serait prêt à légiférer pour autoriser les distributeurs multimarques étrangers à lancer leurs propres opérations dans le pays.

Une loi, en cours de rédaction, pourrait porter le plafond de détention des investissements directs étrangers de 51 à 100%.

Carrefour a d’ores et déjà acheté des terrains à New Delhi, Bangalore, Chennai et Hyderabad et serait sur le point de conclure une cinquième acquisition foncière à Bombay.

Wal-Mart et l’allemand Metro sont déjà implantés dans le pays via des partenariats locaux.

(voir http://www.lexpansion.com/economie/carrefour-recherche-toujours-un-partenaire-indien_239068.html)

Publicis

Le numéro un français de la publicité a annoncé avoir acquis deux agences spécialisées dans les relations publiques et la communication en Inde.

Les deux agences sont 20:20 Media, l’une des toutes premières agences de relations publiques en Inde et leader sur la communication des clients du monde des technologies, et 2020 Social, spécialisée dans le conseil stratégique en médias sociaux.

(voir http://www.latribune.fr/technos-medias/publicite/20101001trib000554780/publicis-s-offre-deux-agences-en-inde.html)

Le Nucléaire

Les entreprises publiques françaises sont à la pointe sur le marché nucléaire indien récemment ouvert (en 2008).  Le marché est estimé à 150 milliards de dollars.

(voir http://inde.aujourdhuilemonde.com/adoption-definitive-dune-loi-ouvrant-le-nucleaire-civil-indien-aux-etrangers)

A noter les pubs de Peugeot (http://www.dailymotion.com/video/x2kft7_publicite-peugeot-206_auto) et Suez (http://www.dailymotion.com/video/x2cakk_naissance_ads) qui témoignent des intérêts que les impérialistes ont pour l’Inde.

Le marché indien état en croissance, les impérialistes du monde entier se bataillent pour en tirer les profits maximum en tentant de prendre le contrôle de secteurs clés.

Pendant ce temps là, selon un rapport de l’ONG Save The Children, 1.83 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année (un enfant meurt toutes les 17 secondes…). C’est le pays le plus inégalitaire en terme de survie de l’enfant entre les milieux riches et les milieux pauvres.

De même, alors que des millions de personnes souffrent de la faim, le blé pourrit sous des bâches. Ce seraient ainsi 17,8 millions de tonnes de céréales perdues faute de hangars et de zones de stockage adaptées.

L’Inde est au cœur de contradictions insolubles par le biais de réformes. C’est pourquoi nous devons soutenir le mouvement révolutionnaire en Inde, la Guerre Populaire, seul moyen de trouver une issue à l’impasse du système actuel.

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :